Retrahant, Ere impériale


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Glossaire d'ancien Français

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oligarchie de Sortaksper

avatar

Nombre de messages : 273
Localisation : Terres de l'Elbre
Date d'inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Glossaire d'ancien Français   Mer 25 Oct - 11:43

Il me semble que ça fait des mois, pour ne pas dire des années, qu'on parlait d'un glossaire qui pourrait donner un peu d'inspiration au rp... Premier essai donc. Quitte à enlever les mots trop difficiles par la suite, et en rajouter peut être d'autres...

Glossaire d'ancien Français a écrit:
ABBÉ : Issu de l'araméen abba, père, le terme désigne un moine élu par ses égaux à la tête d'une abbaye ou d'un monastère, généralement à vie. Un abbé laïc était un vassal qui en échange de la jouissance de terres monastiques rendait le service militaire au prince.

ADOUBEMENT : Cérémonie par laquelle un homme est fait ou ordonné chevalier. Du francique dubban, frapper : le nouveau chevalier reçoit de l'adoubeur un violent coup sur la nuque du plat de l'épée (colée, paumée).

AFFRANCHIR : Libérer un ancien esclave qui reste cependant lié à son ancien maître, ou à celui qu'il a choisi, par le droit de patronage.

AQUILON [ n.m.] : Le Nord.

ARAIRE [ n.m.] : L'araire est un instrument de labour qui, à la différence de la charrue faite pour retourner la terre, rejette la terre déplacée de part et d'autre du sillon creusé

ARPENT [ n.m.] : Unité de mesure agraire (environ 5000 m2) divisée en quatre quartiers, chaque quartier se divisant en quarterons.

ARTS LIBÉRAUX : Au nombre de sept, répartis en trivium (grammaire, rhétorique, dialectique) et en quadrivium (géométrie, arithmétique, musique et astronomie) : ils composent le cursus des études médiévales. Le droit, la médecine et la théologie sont la suite de ces études et correspondent à des licences spécifiques.

AUNE [ n.f.] : Du francique alina, avant-bras. Mesure de longueur de valeur variable utilisée surtout pour mesurer les étoffes (environ 1 m)

BACUL [ n.m.] : Peine infligée à un homme ayant commis une faute dans l'exercice de sa charge ou à une fille dévergondée. Comme son nom le suggère, le bacul consistait à frapper les fesses du fautif avec une pelle.

BAGUENAUDE [ n.f.] : Niaiserie.

BAILLI : Agent d'administration seigneurial.

BALLADE : Petit poème.

BOISSEAU : De l'ancien français boisse, mesure de blé (envron 15 l).

BROIGNE [ n.f.] : Justaucorps de soie, de toile ou de cuir, bardé de pièces de métal ou de cuir.

CÉDULE [ n.f.] : Papier sur lequel on prenait des notes.

CENS [ n.m.] Redevance en argent ou en nature due par le tenancier au propriétaire de la terre.

CHAMPART [ n.m.] : Partie prélevée sur la récolte par le seigneur foncier et pouvant représenter jusqu'au quart de la récolte.

CONDAMINE [ n.f.] : Terre exempte de redevance féodale.

CONGÉ [ n.m.] : Action de s'en aller.

CORVÉE : À l'origine travail fourni sous forme de labour. Elles devinrent un service collectif imposé aux serfs et aux tenanciers par le seigneur afin de lui permettre d'entretenir ses domaines. Très lourdes à l'époque franque (un jour sur deux), les corvées furent progressivement réduites à quelques jours par an.

COURTOISIE : Théorie et pratique raffinées des rapports hommes-femmes, dans une vision idéaliste de la société du XIIIe siècle.

DAMOISEAU : Fils d'un seigneur, d'un gentilhomme. Le féminin Damoiselle désigne une fille noble.

DENIER : Pièce de monnaie.

DîME : Désigne la dixième partie des récoltes et des troupeaux, dont le versement devint obligatoire.

ÉCHANSON : Officier sous l'autorité du Grand Echanson, chargé de donner à boire au roi et à quelques grands personnages.

ÉCHAUGUETTE : Guérite de guet placée en surplomb sur une muraille ou une tour.

ESTAGE : Par le droit d'estage, le seigneur pouvait imposer à ses vassaux des périodes de garnison au château seigneurial.

FÉRULE [ n.f.] : Bâton avec lequel le maître d'école frappait la main des élèves ne respectant pas ses consignes.

FORNICATEUR : Selon l'Eglise, le pécheur qui pratique l'union sexuelle hors du mariage ou la dévie dans sa nature.

HAUBERT : Du francique halsberg, ce qui protège (berg) le cou (hals). Longue cotte de maille munie d'une coiffe qui garantit la tête et le cou. Seuls les chevaliers ont le droit de porter le haubert.

HÉRAUT : Cet officier des cours princières a des fonctions multiples. Assurant le rôle de maître des cérémonies, il porte les déclarations de guerre, signifie la paix, donne le signal des combats. Le héraut connaît le langage du blason, il vérifie les titres et les droits nobiliaires des chevaliers.

LAI [ n.m.] : Genre poétique du Moyen âge.

LIEUE (n.f., plur. LIEUES) : Distance parcourue en une heure de marche par un marcheur correct (environ 4,4 km).

MANANT : Paysan.

MÉCRÉANT : Incroyant, personne n'ayant aucune religion.

MÉNESTREL : Jongleur attaché à un seigneur.

OBOLE [ n.f.] : Pièce valant un demi-denier.

OST [ n.m.] Du latin hostis, ennemi, puis armée. Aussi, service militaire que les vassaux devaient à leur suzerain.

PALEFROI : Le palefroi est un cheval de parade, de marche, par opposition au destrier, cheval de combat.

RONDEAU : Désigne au XIIIe siècle une chanson de danse.

SOMMELIER : Officier chargé d'organiser le tranport des coffres d'un seigneur sur des sommiers ou chevaux de somme. Le terme désigna également l'officier de cour mettant le couvert et préparant les vins.

SOMMIER : Le terme désignait au Moyen Âge le cheval qui transportait les coffres d'un seigneur en déplacement, ou le coffre lui-même sur lequel le sommelier dormait à l'étape.

TROUVÈRE : Poète.


Dernière édition par le Mer 25 Oct - 16:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anyan d'Itoria
J'suis passé sous le bureau
avatar

Nombre de messages : 268
Localisation : Ephyne
Date d'inscription : 08/02/2005

MessageSujet: Re: Glossaire d'ancien Français   Mer 25 Oct - 13:04

C'est nickel ça ! Très bonne initiative de ta part Ona Wink
Tiens j'en ai un en tête que tu peux rajouter :

LIEUE : Une lieue est la distance parcourue en une heure de marche par un marcheur correct (correspond à environ 4,4 km)


Dernière édition par le Mer 1 Nov - 13:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silgka Maakan

avatar

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Glossaire d'ancien Français   Mer 25 Oct - 16:06

Une lieue bande d'incultes. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oligarchie de Sortaksper

avatar

Nombre de messages : 273
Localisation : Terres de l'Elbre
Date d'inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Glossaire d'ancien Français   Mer 25 Oct - 16:31

J'avais un doute... J'espère que j'ai modifié suffisamment tôt pour éviter la malediction de l'AFSR Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Glossaire d'ancien Français   

Revenir en haut Aller en bas
 
Glossaire d'ancien Français
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Glossaire français-arabe
» Glossaire français - albanais / Fjalor frengjisht-shqip
» carte du trafic aérien français
» ALLIX (Jacques-Alexandre-François) lieutenant-général
» La personnalité préférée des Français........en prison !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Retrahant, Ere impériale :: ¤ Retrahant ¤ :: Divers-
Sauter vers: