Retrahant, Ere impériale


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Ephyne] À la Licorne d'Argent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Freyr

avatar

Nombre de messages : 972
Localisation : Douai (Nord)
Date d'inscription : 03/01/2005

MessageSujet: [Ephyne] À la Licorne d'Argent   Jeu 13 Mar - 4:09

En l'éternelle cité d'Ephyne se réunissent depuis des générations les seigneurs de tout Retrahant en un lieu nommé la Salle du Conseil. Cet amphithéâtre bâti par le légendaire roi Dahen a été voulu comme étant un lieu de conciliation entre les nobles de tous horizons, lieu où l'on vient déclamer tel grief, tel mariage ou tel accord commercial, où se signent les paix et où se déclarent les guerres. Il a vu passer plus d'homme de sang bleu qu'il n'y a d'étoiles dans le ciel et en verra bien plus encore.

Mais non loin de ce lieu officiel régi par les règles de l'étiquette, ce lieu publique où l'on s'affiche, se trouve un endroit plus intime réservé à la noblesse, où l'on vient intriguer ou juste se rencontrer entre amis même si les territoires sont en guerre.
Ce lieu : la Licorne d'Argent.

Cet établissement aux décorations luxueuses qui mêlent des formes d'art des quatre coins du monde est essentiellement constitué d'une grande salle, au centre de laquelle se trouve une scène entourée de tables rondes. Sur tout le pourtour, des alcôves permettent de discuter dans une relative intimité (si l'on ne vous entend pas, du moins peut-on voir avec qui vous parlez).
On peut y trouver tous les mets et toutes les boissons de Retrahant, et le personnel qui parle toutes les langues se fait une joie de servir d'interprète, et est tenu par une règle de la confidentialité si intransigeante que même l'Empereur ne saurait outrepasser (et que le propriétaire des lieux se fait un honneur d'appliquer).
Une seule règle domine en ce lieu réservé aux nobles : aucune arme n'est admise (et les gardes à l'entrée n'hésitent pas à fouiller ceux qui veulent entrer, qui qu'ils soient), seul un unique garde du corps est autorisé à accompagner son sire.

Enfin, sachez que ce lieu est tenu par un certain "Monsieur Freyr", qui se fera une joie de vous rendre service, voire de rappeler les règles du lieu s'il en est besoin.




[HRP] J'ai déjà des connaissances en Aeven. J'enjoins donc Gramée, Kandrasie et Orcum à me communiquer des dictionnaires au plus vite. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brea Saguenay

avatar

Nombre de messages : 20
Localisation : Noirmur, Empersiste
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: [Ephyne] À la Licorne d'Argent   Ven 14 Mar - 14:04

La Licorne d'Argent était bien calme ce matin-là : quelques nobles éphynois de bas lignage, un barde jouant une calme ballade au oud, et dans une des alcôve située en pourtour de la salle : l'Empereur Marküs, l'ambassadeur Berëth... et la baronne de Noirmur. Seule la jeune femme, aux origines fironkoises apparemment, pouvait entendre ce qui s'y disait lorsqu'elle venait leur apporter telle cruche de vin du Ciran ou tel fromage du Beilan accompagné d'une miche de pain.

Écoutez, ambassadeur. Avec tout le respect que j'ai pour vous, je vous demande d'outrepasser l'animosité que vous nourrissez à mon encontre et de bien réfléchir à ce dont j'ai déjà parlé avec Son Altesse : je pense que, même si notre puissance militaire est au plus bas, nous devrions profiter de l'opportunité qui s'ouvre à nous et d'annexer Orcum. Certes pendant quelques mois la production agricole serait chaotique et notre position branlante, mais nous pourrions faire main basse sur leurs armes, et peut-être plus à plus long terme.

Dame Saguenay fit une pause alors que la serveuse revenait avec une carafe en cristal remplie de vin. Elle acquiesça quand celle-ci lui proposa de lui servir un verre et porta aussitôt celui-ci à ses lèvres pour en boire une gorgée avec délicatesse. Puis elle s'adressa de nouveau à l'ambasadeur :

Je sais que vous ne m'appréciez guère, et que le fait que je sois une femme vous laisse à penser que je ne suis guère capable de diriger. Mais j'ai fait mon éducation ici, à Ephyne même, et vous ne soupçonneriez pas tout ce que l'on peut apprendre au sein d'un monastère gaedien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berëth

avatar

Nombre de messages : 290
Date d'inscription : 30/11/2005

MessageSujet: Re: [Ephyne] À la Licorne d'Argent   Ven 14 Mar - 22:12

L'ambassadeur, le regard rivé sur les courbes attirantes de la serveuse, reporta attention a l’affaire qui les avaient fait réunir tout les trois. Après avoir légèrement soupiré, il répondit a la baronne.

Avant toute chose je tiens a vous préciser qu’aucune animosité a votre égard ne m’anime, je n’ais fais que vous remettre a votre place comme n’importe quel homme aurait fait après votre intervention, ainsi va l’ordre des choses. Je ne vous en tiens pas rigueur personnellement, je sais combien certaines femmes peuvent être fougueuses.

Après avoir jeté un rapide regard vers la servante qui subissait les sifflets de quelques nobliaux ivres agissant comme de vulgaires paysans il reprit :

Certes votre idée offre d’alléchantes perspectives, cependant je me dois de relever certaines failles qui pourraient poser problèmes. Vous avez parlé du problème de la nourriture, qui viendrait sûrement a manquer. Certes nous pourrions judicieusement réaffecter nos productions, mais comment les hommes partis en Orcum seront ils nourris ? Ce qui soulève également un autres problème, quel front devrons nous dégarnir afin d’en envoyer les hommes ? Avez-vous pensez qu’un seigneur devraient lui même partir en orcum pour superviser cet action ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marküs
Tricheur en chef
avatar

Nombre de messages : 449
Date d'inscription : 15/01/2005

MessageSujet: Re: [Ephyne] À la Licorne d'Argent   Sam 15 Mar - 15:25

Märkus, confortablement installé dans un fauteuil capitonné à siroter un verre d'un grand cru acheté à prix d'or au ciranniens , se dit qu'il était temps de préciser certains points que la baronne de Noirmur ne semblait pas avoir bien compris.

Dame Bréa, en plus des problèmes des problèmes que le jeune ambassadeur Berëth vient de soulever et que j'avais déjà évoqués dans une missive que je vous ai adressé il y a peu, il y a d’autres raisons pour lesquelles je ne suis guère enthousiaste à une invasion d’Orcum.

Qu’avons-nous à y gagner ? Ce territoire a été tellement dévasté ces dernières années par les graméens, qu'il est exsangue et qu’il ne rester plus que du sable là-bas. Annexer Orcum et l’intégrer à l’Empersiste ? Les orcumiens et les empersois se méprisent mutuellement, nos cultures sont à l’opposées l’une de l’autre et les rapports entre le trône d’Ephyne et les chefs des différentes factions orcumiennes n’ont jamais été cordiaux, neutres au mieux. Il ne faut en cas penser que les peuple d’Orcum se laisseraient pacifiquement absorber par l’Empersiste même s’ils n’ont apparemment personne à leur tête en ce moment.

Bien que piètres stratèges et mauvais soldats dès qu’ils s’agit de mener une campagne digne de ce nom, les orcumiens de souche défendront farouchement chaque parcelle de désert et se livreront à la vendetta. Nous pourrions sans aucun problème prendre et tenir la capitale et les principales villes d’Orcum mais quant à contrôler les immenses étendues désertiques je ne me fais guère d’illusions.
Quant aux autres habitants d’Orcum, les marins peuplant les cités-états au sud du pays, nous n’obtiendront rien d’eux en les acceptant parmi nous si ce n’est des problèmes avec les nations maritimes de Retrahant, étant donné qu’une bonne partie de cette engeance est composé de pirates. Un cadeau à faire à l’ensemble de Retrahant serait peut-être d’en prendre quelques-uns…

Märkus fit une courte pause le temps de boire une gorgée de vin puis repris.

A plus long terme, à quoi bon nous créer des problèmes des sud, pour des décennies et pour un bénéfice minime, alors que nos autres voisins plus au nord, les kandrasiens et les aevenspirs, se renforcent de jours en jours et que viendra sûrement le jour où ils décideront de venir vider un vieux grief qu’ils ont avec nous, et Gaed sait qu’il y en a. Ce jour là nous regretterions de nous être dispersés pour un bout désert qui n’en vaut sûrement pas la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Ephyne] À la Licorne d'Argent   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Ephyne] À la Licorne d'Argent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» je lis, tu lis, nous lisons... l'Argent!!
» l'eglise trouve ou l'argent ?
» Astrum Argentum ("étoile d'argent")
» La maladie de Medjugorje » : l’argent
» SOCIOLOGIE / L'argent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Retrahant, Ere impériale :: ¤ Archives Retranes ¤ :: Archives Ere 2b :: L'Auberge-
Sauter vers: