Retrahant, Ere impériale


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Ephyne] Entretien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bulwaël
Donne ton prix d'abord.
avatar

Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: [Ephyne] Entretien   Mar 30 Mar - 2:42

Le temps était encore nuageux et la troupe à cheval qui avançait lentement maintenant devant les lourdes portes de la capitale était encore imbibée de la pluie qu'elle venait d'essuyer. Elle s'arrêta devant le poste de garde puis après avoir échangé quelques mots, les cavaliers traversèrent le portail et avancèrent dans une grande rue qui était bien léthargique; sans doute la perte du seigneur de la ville avait endormie la cité.

L'escouade s'arrêta devant un imposant bâtiment construit dans une pierre sombre et noircie par la suie qui s'échappait des petites battisses environnantes. Bulwaël souleva son capuchon devant les sentinelles postées à l'entrée, émit un grognement d'insatisfaction-le voyage avait été harassant- puis après un raclement de gorge :


" Je suis Bulwaël, duc d'Aquilon. Je viens m'entretenir avec les gardiens d'Ephyne. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité
Alias : les dés pipés.
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] Entretien   Mar 30 Mar - 16:51

Bulwaël fut admis sans réellement difficulté à pénétrer dans le palais Ephynois. Seul ses hommes d'armes se virent interdire l'accès, les Gardiens ayant institué un édit interdisant toute garde armée dans l'enceinte du palais, à l'exception des hallebardiers éphynois. Le Duc d'Aquilon fut alors guidé au travers des larges couloirs par un homme d'âge avancé, au cheveu rare et gris, qui finit par s'arrêter devant une large porte de chêne. Il se retourna alors vers le Duc.

- Je vais me charger de vous introduire, messire. Si vous voulez bien le suivre.

Le vieil homme ouvrit la porte de chêne, permettant ainsi de sortir de l'antichambre, et de déboucher ce qui semblait être la salle du trône. Richement décorée, Bulwaël pouvait observer les Gardiens, au fond de la salle, devant le trône, en plein débat. D'ici, on pouvait entendre des brides de conversations, plus un fond sonore que de réels mots.

Deux gardes leur bloquait l'accès à la salle royale. Immobiles, leur deux hallebardes se croisant comme pour symboliser un mur d'acier. Le majordome se décala légèrement sur la gauche et s'éclaira la gorge.

- Le sire Bulwaël, Duc d'Aquilon et seigneur d'Empersiste, désire s'entretenir avec les Gardiens.

A ces mots, les gardes relevèrent leurs armes, permettant un accès à la salle du trône. Les Gardiens s'étaient quant à eux arrêtés de parler, et s'étaient retournés vers le visiteur. Bulwaël pouvait alors entrer.


_________________
Homo homini lupus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bulwaël
Donne ton prix d'abord.
avatar

Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] Entretien   Mar 30 Mar - 19:33

Bulwaël suivit son guide jusqu'à ses maîtres; lors du parcours, le duc admira les richesses de l'architecture ainsi que l'art et les richesses d'Ephyne. Puis le valet s'arrêta devant deux gardes armées hallebardes, élite de l'armée Ephynoise et présenta le duc.
Bulwaël avança dans la pièce scrutant les visages qu'il y voyait, ne reconnaissant que peu de monde, il est vrai qu'il ne se rendait pas souvent à Ephyne mais il ne reconnut que peu de ces gens. Après un bref salut plus que protocolaire :


" Seigneurs, je vous ai demandé audience afin dans un premier temps que le chef de la famille Rrotk puisse rendre un dernier hommage à son roi, la nouvelle de sa mort a assombrit le ciel de mon duché et remplit mon coeur de tristesse, c'est un homme de bravoure et de justesse qui nous a quitté., mais Gaëd sera l'accueillir. "

Puis avoir fini son laïus, le duc se dirigea vers l'un des foyers de la pièce afin de finir de sécher et tout en se réchauffant, il regarda ses interlocuteurs avec une expression plus roublarde, le moment était venu de parler affaire :

" Ma mémoire me fait-elle peut-être défaut mais je ne reconnais aucun d'entre vous seigneurs, j'aimerais connaitre vos identités et savoir ce qu'il va advenir du trône et de sa régence. J'ai reçut une missive d'un seigneur parlant d'un siège devant vos murs et cette nouvelle ne parait pas inquiétante, celle-ci pourrait néanmoins créer une guerre civile qui briserai l'équilibre de notre pays. Les barbares sont encore à nos frontières et la pérennité du royaume va dépendre de vos agissements. Enfin, j'aimerais savoir si cette situations changera quelque chose pour les seigneurs du royaume et leurs possessions seigneuriales. "

Bulwaël s'éloigna du feu pour se rapprochait des gardiens auxquels maintenant, il faisait face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité
Alias : les dés pipés.
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] Entretien   Mar 30 Mar - 22:16

La salle du trône était très peu peuplée. le Duc pu y voir quelques barons des terres avoisinantes, dames et valets. Il s'agissait en fait des vestiges de la cour de feu l'Empereur, des fidèles qui n'avait pas encore quitté le navire alors que celui-ci avait coulé sans descendance. Les irréductibles, en somme, pour la plupart ralliés aux Gardiens, ces individus autoproclamés Prince de l'Empire et qui désormais retenaient le pouvoir au sein de leur organisation. On ignorait les conditions de cette assemblée de drôles, et déjà, alors même que l'Empereur Baudouin n'avait pas encore été mis en terre, bon nombre chuchotaient dans les couloirs du palais. Allaient-ils rendre le pouvoir, ou bien le garder ? Un héritier allait-il être trouvé par les hommes de loi qui, depuis la mort de l'Empereur, fouillaient les archives familiales à la recherche d'un possible cousin, même lointain ? Et aussi et surtout, question qui intéressait la noblesse Empersoise, l'Empire allait-il rester en l'état, et les terres de chacun, préservées ?

Cette dernière question semblait la moins probable. Aucune période de trouble ne s'était soldée sans heurt et changement.

Bulwaël, après son hommage au défunt Empereur, observa un peu plus avant les "Gardiens". Ils étaient au nombre de six, dont les âges variaient. Le premier, le plus jeune, Guy de Fumerolles, avait été, quelques années plus tôt, nommé Sénéchal par l'Empereur lui-même. Il disposait d'un comté non loin d'Ephyne, qui avait su s'enrichir en même temps qu'avancement de son comte.

Le deuxième, Henri d'Epernon, était l'ancien chambellan de sa majesté l'Empereur, depuis plus de trente ans. Il était aussi le personnage le plus âgé parmi les Gardiens, avec l'âge vénérable de 67 ans. Il s'agissait d'un homme discret, dont les oreilles avaient entendu plus de secrets d'État que quiconque.

Le troisième homme, la quarantaine, le crâne a moitié chauve se trouvait être le Baron d'Illirie, Raphaël Desmarnes. Bailli auprès de l'Empereur, c'était à lui qu'avait échue la lourde tâche de retrouver par la voix du sang un possible héritier. C'était un homme à l'esprit retors, et très au fait de la politique de l'Empire.

Enfin, les trois derniers membres des Gardiens n'avaient rien de politiques. Le premier, Thierry de Fons, était le capitaine de la prestigieuse Garde Ephynoise. Lui et ses hallebardiers assuraient la sécurité de l'Empereur et du palais impérial. Du fait de sa position, c'était un soldat informé. Les deux autres, Marc Audois et Henri de Comorolles étaient tous deux capitaines dans l'armée impériale, et avaient sous leurs ordres les garnisons stationnées à Ephyne.

A la question soulevée par le Duc d'Aquilon, le chambellan qui prit la parole.

- Sire Bulwaël, nous sommes au fait des troubles qui secouent actuellement le grand Empire d'Empersiste. Sachez que notre position est simple ; nous assurons au défunt Empereur Baudouin des obsèques digne d'un Empereur, et mettons tout en œuvre pour trouver un héritier par la voie du sang.

- Sur la question des barbares, - coupa Marc Audois - l'armée impériale, malgré la disparition de l'Empereur, est toujours présente. Je doute qu'ils tentent quoi que ce soit. Quant à ses rumeurs de siège, il serait triste que nous devions obliger certains nobles à se rappeler de leur serment de vassalité envers la couronne.

- L'Empire restera entier, s'exprima simplement le sénéchal Guy de Fumerolles.

_________________
Homo homini lupus.


Dernière édition par Entité le Mer 31 Mar - 4:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bulwaël
Donne ton prix d'abord.
avatar

Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] Entretien   Mer 31 Mar - 1:25

" Ainsi voila qui sont les gardiens de la belle. " pensa Bulwaël. Après avoir été informé voire rassuré par les identités, grades et titres de ses interlocuteurs, le duc demanda à ce qu'on lui porte à boire et en attendant d'être satisfait il décida de poursuivre la conversation :

" Gardiens, je suis satisfait qu'il en soit ainsi. La maison de Rrotk a depuis longtemps mit son épée au service de la famille royale et continuera en tant que vassal si successeur de la dynastie Dahenide il y a, à servir celle-ci. Cependant tant que le successeur du trône n'a pas été trouvé, je ne puis renouveler mon hommage. "

On sentait que Bulwaël réfléchissait, son cerveau mettant en fonction les instincts de cupidité hérité de sa famille afin de tirer les avantages d'une telle situation. La partie était simple : Le roi était mort sans descendance et des gardiens protégeait Ephyne, ce qui n'était pas du gout de tout le monde. Un conflit armée se préparait et le duc naviguait afin de pouvoir placer son jeu.

" Seigneurs, sans hommage a honoré, je ne puis garantir l'attachement de la maison Rrotk à Ehpyne, cependant que pourraient m'offrir les gardiens de la belle si mes armées et moi-même nous tenions à vos côtés ? Ne soyez pas offusqué de mes propos gentilshommes, vous savez que c'est la situation qui l'exige. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité
Alias : les dés pipés.
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] Entretien   Mer 31 Mar - 4:10

La question qu'avait posé le Duc d'Aquilon avait laissé comme un vide dans la conversation. Le silence s'était brutalement installé, laissant pour les uns l'étonnement pour les uns, le sourire et la malice pour les autres. Se fut le vénérable Henri d'Epernon qui brisa la glace.

- Ah, mon ami, combien de fois au cours de ma vie de chambellan ais-je entendu ce genre de conversations, ou les intérêts se mêlent à la loyauté.

Le vieil homme se retourna vers les autres membres de conseil des Gardiens. Ils échangèrent quelques regards, et l'activité revint. Tous présentèrent à Bulwaël leurs plus sincères salutations, désirant prendre congé. Seul resta le vieux chambellan qui, se rapprochant du duc d'Aquilon, le sourire aux lèvres, lui proposa de le suivre dans sa marche.

- Nous avons fort à faire ici, commença-t-il pour s'excuser, et il est rare que nous ayons beaucoup de temps à accorder. Mais vous me paraissez être une personne de valeur, et j'apprécie cela. Combien de fois ai-je vu de grands sires venir quémander à mon défunt maître grâces et privilèges ! Mais je reconnais votre position, qui se battrait pour un mort ?

Les deux hommes parlaient en marchand dans les couloirs du palais, croisant quelque fois valets ou nobles de la cour de l'Empereur.

- Mais voyez-vous, contre qui devrions-nous prendre les armes ? Ce petit noblion, comte de peu de foi et seigneur de rien ? Allons. Nous savons tous les deux de quoi il en retourne. Bientôt, un héritier au trône sera désigné et, jusque là, nous sommes pleinement capable d'assurer la défense de l'Empire et de ses institutions.

Le vieil homme marqua une pause et reprit.

- Il ne tient qu'à vous de respecter un Empire qui a tant donné aux vôtres, n'est-ce pas ?

_________________
Homo homini lupus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bulwaël
Donne ton prix d'abord.
avatar

Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] Entretien   Mer 31 Mar - 4:53

Bulwaël sourit, il savait que l'affaire ne serait pas si facilement conclu :

" Quémander est un mot d'une telle vulgarité. De plus il ne s'agit pas ici d'aumône mais d'une proposition, promesse d'honorer de futures événements et de renouveler mes hommages une fois le successeur sur le trône. Toute aide est bonne à prendre et si la situation venait à se gâter ou qu'aucun héritier découvert, le soutien de mon duché pèserait dans la balance. "

Ils continuèrent de marcher, Bulwaël se demandant si il obtiendrait un jour le verre de vin qu'il convoitait tant afin de rafraichir son gosier.

" Je sais que vous avez dû voir et entendre des choses dans les murs de cette maison et vous devez connaitre quelques faits de ma famille, rouage faisant partie de la réussite de la dynastie Dahenide. Certes cette empire a fait beaucoup par ma famille mais je ne veux pas qu'il y est de méprise, ces récompenses nous les avions mérité; combattants les barbares sur la frontières Nord dans la boue, le froid et le sang; confortant toujours un peu plus le pouvoir royal et les possessions de la couronne. J'ai été loyal et fidèle envers mon suzerain, maintenant que celui-ci n'est plus je ne cherche qu'a redéfinir les termes d'un accord avec la couronne.

Il s'arrêtèrent quelques instants devant une longue tapisserie symbolisant les haut faits de la famille royale. Le duc sembla méditatif :

" Le seigneur Paul de Dermak n'est effectivement pas une grande menace pour une cité aussi puissante que la vôtre mais cependant, celui-ci pourrait très bien réussir à rallier de nombreuses citées à sa cause et même si l'héritier est trouvé pourquoi arrêterait-il la campagne une fois lancée. Cette situation n'est plaisante pour aucun d'entre nous mais ne repoussez pas la main tendue d'un allié, oui cette alliance n'est pas sans contre-partie mais il en a toujours été ainsi et en sera toujours ainsi demain. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité
Alias : les dés pipés.
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] Entretien   Mer 31 Mar - 16:36

Le visage du chambellan se rembrunit devant l'obstination du duc d'Aquilon. s'arrêtant de marcher, il dévisagea un instant.

- Mon cher duc, si, en ces heures sombres, tous venaient faire comme vous, alors l'Empire ne serait plus qu'une terre meurtrie et morcelée par les désirs autocrates de chacun. Rappelez-vous que les armées impériales dorment encore à l'intérieur des hautes murailles de la Belle, et il n'est pas reconnu que celles-ci craignent quelque chose, qu'il s'agisse de barbares ou d'insurrection. Si besoin est, les insurgés verront leur cadavre trainé dans la boue avant d'être pendu le long des routes menant à Ephyne. Me suis-je bien fait comprendre ?

Son ton était resté parfaitement calme, mais la menace était là, claire et limpide. Puis, il se radoucit.

- Mais vous êtes un homme respectable, mon très cher duc. Que désirez-vous donc pour appuyer la Belle ?

_________________
Homo homini lupus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bulwaël
Donne ton prix d'abord.
avatar

Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] Entretien   Mer 31 Mar - 17:37

La patience du duc n'était la principale de ses qualités et même si il savait faire preuve des usages protocolaires requis dans une cour, sa bile commençait à s'échauffer et les propos durcis du vieillard aurait mérité un camouflet à lui décrocher la mâchoire. Mais il ne ferait rien, ce geste ne servirait pas ses intérêts et préféra ainsi combattre le chambellan d'un regard d'acier.

" Pour un homme de votre statut et de votre expérience vous me paraissez bien naïf chambellan. Si tous faisaient comme moi, il n'y aurait pas de conflit à l'heure qu'il est. A chaque passation de pouvoir, le roy se doit de bénir l'assistance afin de stabiliser la situation, éviter que ses vassaux ne se montre trop ambitieux. Comment croyez-vous que ma famille a obtenu son fief, trouvez-vous que mon nom sonne empersois ? Les ardeurs ont été calmé par la terre et en échange ma famille ne se devait que de défendre ce qui désormais lui appartenait."

Le ton avait été sec, tranchant; on aurait put croire que Bulwaël cherchait par ses mots à faire saigner le vieil homme. Puis le ton revint plus posé :


" Je ne cherche à vous déposséder, si ma maison se range à vos côtés je veux l'assurance que mon fief sera assisté par les forces royale si la guerre venait à être porté sur mon duché; une assurance plus que naturel vous en conviendrez. Après si les gardiens étaient bien disposés à concrétiser des liens commerciaux favorables avec mon duché et à aussi le subventionner cela ne pourrait qu'améliorer des relations qui sont déjà excellentes. Je ne pense à rien de bien extravagant pour une ville aussi riche et puissante que la votre, des prix raisonnables pour vos ressources et quelques cassettes d'or serait amplement satisfaisant et grandement apprécié. "


Dans l'embrasure du balcon on pouvait voir que le temps changeait, les nuages se dissipaient et les rayons de l'astre solaire commençaient à darder de toutes parts.


" Pourquoi vous répugnez-vous à conclure cette alliance, dans les campagnes les rumeurs vont bon train sur de futures insurgés, combien votre armée à elle seule pourra repousser de citées qui plus est si celles-ci ont combiné leurs armées. Je suis le seul seigneur à l'heure actuelle qui est venu s'entretenir avec vous et qui a officiellement apporter son soutien à votre cause, la sécurité pour mon fief et quelques conditions raisonnables sont trop difficiles a accordé en échange d'une assistance militaire et d'une loyauté sans faille ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité
Alias : les dés pipés.
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] Entretien   Mer 31 Mar - 18:00

Leur discussion les avaient mené jusqu'au balcon, ou le vieil homme s'appuya. Le duc n'était visiblement pas quelqu'un d'influençable et avait pleinement conscience de la situation. Ephyne allait-elle céder et payer l'obéissance du duché ?

- Après la pluie, vient le beau temps. Commença-t-il, une touche de naïveté dans la voix. Le peuple jase, les nobles complotent. Il en a toujours été ainsi, et cela, même sous le règne de notre Empereur, que Gaed garde son âme.

Il se retourna une nouvelle fois vers le duc.

- Je comprends votre situation, elle n'est pas enviable actuellement. Vos demandes me semblent raisonnables, je vais en parler aux Gardiens. D'ici là, considérez Ephyne la Belle comme votre, duc. Je vais demander à ce que l'on vous libère une aile pour vous et vos suivants. Si vous voulez bien m'excuser, d'autres affaires me pressent.

Le chambellan s'inclina devant Bulwaël avant de disparaître dans les couloirs, laissant le duc sur le balcon. Quelques instants plus tard, un homme tout de rouge vêtu s'approcha du duc. Il avait la cinquantaine, et arborait un grand sourire béat.

- Duc d'Aquilon, je présume ? Je suis enchanté de faire votre connaissance. Je suis l'évêque Pierre Castenot, ancien aumônier auprès de sa majesté l'Empereur. Vous désirez sûrement vous reposer après ce voyage ; puis-je vous parler dans mes appartements, autour d'un verre de bon vin ?

_________________
Homo homini lupus.


Dernière édition par Entité le Ven 2 Avr - 2:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bulwaël
Donne ton prix d'abord.
avatar

Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] Entretien   Mer 31 Mar - 22:39

La négociation arrivait apparemment à son terme, la proposition serait étudié et Bulwaël espérait une réponse rapide. Il avait réussit a posé ses conditions mais il n'en était pas fier, pas plus que honteux; la situation comme il l'avait dit plus tôt l'exigé. Il devait promouvoir son duché et ses intérêts et si par la même occasion il pouvait protéger la couronne. Il regarda le chambellan s'éloigner et reporta son regard sur la ville, puis sur l'horizon se laissant aller à quelques méditations. Le duc se demanda si les gardiens pourrait lui préparait un mauvais coup mais cette idée fut rapidement balayer, car ils n'étaient pas dans leur intérêt de tuer ou d'emprisonner un seigneur qui était partisan à leur cause.

" En plus de supprimer un allié, ils perdraient leurs crédibilités et conforteraient leurs détracteurs voire à convaincre les indécis...non oublions tout ça. " pensa t'il, secouant la tête afin d'y voir plus clair.

Le bruit de pas sur les dalles du couloir, le fit revenir sur le balcon et ses yeux captèrent l'écarlate qui se dégageait de l'homme qui arrivait. Une figure parcheminée portant un sourire bienveillant et des yeux tel deux fentes qui le dévisageait, il s'agissait sans doute d'un lettré ou bien d'un ecclésiaste. Le duc eut rapidement la confirmation à ses suppositions et son visage s'illumina en entendant la proposition :


" Ma foi, mon père je suis ravis de faire votre connaissance également et accueille avec enthousiasme la proposition qui est la votre. Montrez moi le chemin que nous parlions tranquillement tout en vidant quelques godets. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité
Alias : les dés pipés.
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] Entretien   Ven 2 Avr - 1:33

L'évêque entraîna donc le Duc d'Aquilon au travers du palais royal, parlant sur le chemin de tout et de rien, s'intéressant surtout à l'activité du duc et de son duché. Arrivé dans les appartements, gardés par deux hallebardiers portant des couleurs étrangères à Ephyne - il s'agissait, en effet, des couleurs de la garde personnelle des grands de la religion Gaedienne -, le vieil homme indiqua à Bulwaël un siège à l'allure confortable près d'un âtre ou brûlait quelques buches de bois. Malgré les éclaircis dans le ciel Ephynois, le temps était à l'hiver, et la froideur n'en restait donc que plus présente. Ouvrant les portes d'une large commode, il en sortit une bouteille d'alcool, ainsi que deux verres. Se retournant vers le duc, il lui montra la bouteille, tout en pointant l'étiquette.

- Un alcool que j'ai ramené des provinces sud-ouest de l'Empire. Vieilli en bouteille, elle est aussi âgée que moi ! Il rit. Une merveille, vous allez voir.

Il en versa deux verres bombés allègrement avant d'en tendre un à Bulwaël et de s'assoir dans un siège, non loin. Poliment, l'évêque attendit que son hôte trempe ses lèvres dans son verre avant de boire à son tour, et, esquissant un sourire radieux, brisa le silence.

- Messire le duc d'Aquilon, je vous connais. Tout du moins, autant qu'un homme d'église peut connaître votre famille, ses antécédents et ses désirs. Je sais aussi pourquoi vous êtes ici, à Ephyne.

Il marqua une pause, fixant l'âtre.

- Mais voyez-vous, cette ère trouble se heurte à de nombreux problèmes. L'Empereur, béni soit-il, que Gaed soit doux avec lui, n'a laissé aucun héritier. Or, c'est dans l'optique d'en trouver un que ces "Gardiens" se sont emparés d'Ephyne et des pouvoirs impériaux. Leurs positions aux différentes strates de l'Empire font d'eux des personnages importants et puissants, mais ils sont aussi retors. Pensez-vous qu'ils agissent en ce moment pour l'intérêt de l'Empire, ou, au contraire, pour leur intérêt propre ? Mon fils, je suis ici depuis assez longtemps pour savoir que l'homme de politique agit avant tout pour sa bourse et non pour sa foi et son âme.

L'évêque Castenot posa finalement son regard sur le duc d'Aquilon.

- Mon fils, croyez-vous qu'un politique soit investi du droit de choisir un héritier ? Ne serais-ce pas à Gaed de choisir qui serait le nouvel Empereur de l'empire ?

_________________
Homo homini lupus.


Dernière édition par Entité le Ven 2 Avr - 2:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bulwaël
Donne ton prix d'abord.
avatar

Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] Entretien   Ven 2 Avr - 2:06

Le rire sonnait paternel et mettait en confiance mais les yeux brillant d'une lueur d'intelligence reptilienne rendait le duc méfiant. Il porta le verre devant son tarin et huma les vapeurs avec délectation. Il porta un toast et but quelques gorgés.

" Votre vin est ma foi fort bon mon seigneur. "

Puis laissant ses yeux vagabondait dans la pièce :


" Je suis honoré que vous ayez eu vent des histoires de ma famille, j'espère que le discours était élogieux Ahahahniark " s'esclaffa Bulwaël avant de se reprendre. "

" Quant à ces seigneurs et à Gaëd, vous les connaissez mieux que moi. Celui-ci n'a t'il pas put mettre entre leurs mains la mission de trouver un successeur au trône ? Ma famille a servit l'empereur et sa famille mais il n'y a pas d'héritier et vu la situation, je me dois de favoriser mon duché et la couronne. Si ces "gardiens" veillent au mieux aux intérêts de l'empire créant politique de développement et expansion des voies commerciales que ces hommes gardent la belle si la leur chante. Si en revanche, leur but n'est pas de servir l'empire mais de se complaire dans leur situation afin de tirer avantage de celle-ci, je ne pourrais laisser faire ceci et je pense que d'autres seigneurs verront la situation du même avis. "

Refixant son attention sur l'ecclésiaste


" Qu'attendez-vous de moi, mon seigneur ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité
Alias : les dés pipés.
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] Entretien   Ven 2 Avr - 2:46

L'évêque Castenot bu a nouveau quelques gorgées de vin avant reprendre, levant les mains au ciel, comme s'il implorait Gaed lui-même.

- Ah ! Mon fils, si vous saviez ! Si vous saviez l'état des caisses de l'Empire depuis que ces autocrates ont pris le contrôle de la Belle ! Avez-vous vu une cour, depuis que vous êtes arrivé ici ? Avez-vous vu un peuple enjoué ? Nenni. Ephyne est dirigée par des politiques, et les politiques n'ont que leur intérêt en tête ! Prenez par exemple ce vaniteux sénéchal, le comte Guy de Fumerolles ! Son comté n'a jamais été aussi riche. Une coïncidence, mon fils ? J'en doute. Mais Gaed lui-même veille, et il ne laissera pas son royaume terrestre entre les mains d'opportunistes sans âmes.

Il marqua une pause, comme soudain gêné par la virulence de ses propos, et repris une gorgée de vin.

- Mon fils, ce que Gaed attends de vous, c'est de participer à la défense de son Empire, à la défense de son Eglise et de sa foi. Ce que nous désirons savoir, c'est de quel côté sera brandit votre épée car, même si ces politiques vous en ont assuré le contraire, ils se préparent à la guerre. Les armées impériales en place autour d'Ephyne sont en constante alerte, et ce petit sire, trop fier et sans appui ne fera pas long feu face à eux. Il est même déjà possible qu'il soit à l'heure actuelle tombé sous les ganigances de ces politiques. Paul de Dermak est pourtant un bon gaedien, nul doute il y a sur sa foi.

Finalement, l'évêque se leva et alla chercher quelque chose dans un petit meuble de cerisier. Il sortit une clef de sa bure pour en ouvrir l'un des tiroirs, d'où il en sortit une caissette, avant de revenir vers le duc.

- Voici un présent de l'Eglise, très cher duc. Nous espérons qu'il vous siéra. Prenez-le, celui-ci ne vous engage à rien. Nous espérons juste que vous songerez à notre proposition. Les temps sont au trouble, mon fils, et la période la plus sombre reste encore à venir.

L'évêque tendit alors la caissette à Bulwaël.

- Mais, si vous voulez bien m'excuser, j'ai de nombreuses affaires qui m'attendent, et qui ne souffiraient que fort peu de délai. J'ai été ravi de vous rencontrer, monsieur le duc d'Aquilon.

Il esquissa un rapide sourire tout accompagnant Bulwaël vers la porte.


Note MJ : Le compte jeu Bulwaël sera prochainement crédité de 500 retrahs.

_________________
Homo homini lupus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bulwaël
Donne ton prix d'abord.
avatar

Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] Entretien   Ven 2 Avr - 3:24

Bulwaël écouta les propos véhéments du prêtre sur la misère et la corruption qui régnait en ces murs. Ainsi donc les gardiens n'étaient qu'un groupe d'opportuniste à la solde de leurs appétits grossiers. Cet état de fait ne pourrait rester ainsi et le duc comptait bien faire bouger les choses. Puis son hôte lui parla du comte insurgé et du désir de Gaëd de le voir sauver des griffes des gardiens.

" Sauver un opportuniste de l'attaque d'autres opportunistes ? C'est charmant " Pensa Bulwaël dans un esprit d'ironie.

" Mon seigneur, j'essayerai de sauver le Comte de Salvine de son destin funeste mais les agissements d'un tel homme mériterait châtiment. Si il est égaré, J'aiderais Gaëd à replacer le malheureux sur le droit chemin. "

Puis il observa l'homme chercher une petite cassette et la lui remettre, un présent de l'église.


" C'est bien trop d'honneur que le présent que vous me faites monseigneur. Je dois retrouver les gardiens afin de finir ce que j'ai commencé avec eux, je parlerais d'une voie pacifique en faveur du comte...dans un premier temps, soyez en rassuré. Ce fut un plaisir de vous rencontrer mon seigneur. "

Après avoir fini de saluer son hôte et prit congé, Bulwaël inspecta son présent et y trouva une jolie somme, quelques centaines de retrahs. Pour une telle somme, le duc pouvait bien intervenir en faveur du comte et voir ce que les gardiens en diraient. Après quelques heures, on vint le chercher dans les jardins du palais alors que ce dernier compter fleurette à une douce afin de rencontrer de nouveaux les "gardiens". Ces derniers avaient enfin fini de délibérer dans leur coin. Après avoir parcourut quelques couloirs et escaliers. Le duc entra à nouveau dans la salle d'audience.

" Alors Messires, qu'avez-vous décidez ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité
Alias : les dés pipés.
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] Entretien   Ven 2 Avr - 16:23

Le duc d'Aquilon ne fut pas réellement guidé vers une salle d'audience, mais plutôt vers une salle de banquet. Lorsqu'il pénétra dans la grande salle, les Gardiens se trouvaient déjà attablés. Deux places restaient vide sur cette longue table. Le valet annonça le duc comme le voulait les usages, avant de lui indiquer le siège qui lui avait été destiné. La vision d'un banquet ne devais pas déplaire au duc, qui ne s'était, depuis son arrivée à Ephyne, pas encore rassasié, hors ce verre de vin offert par religieux.

Sur la table, quelques poulets et chapons, du daim, du chevreuil et même du sanglier se trouvaient pour les viandes, accompagné de pain blanc et de vin de toute sorte, dont un merveilleux cru du flanc du grand lac d'Elliam, du duché d'Ousbre.

Alors qu'un valet servait le godet du duc d'Aquilon, celui-ci fut hélé par le comte de Fumerolles.

- Ah ! Monsieur le duc, quel plaisir de vous voir ici ! Nous avons eu grand peur de ne point vous voir ressortir des appartements de ce petit curé sans être affublé d'une bure et d'un cercle entrelacé !

Il pouffa, avant d'être discrètement remis en place par Thierry de Fons, qui, a son tour, pris la parole.

- Monsieur le duc, veuillez nous excuser de cette attente, mais nous avons eu de nombreuses affaires à traiter et votre question souffrait un délai de réponse.

Il porta une aile de poulet à sa bouche et reprit quelques instants après.

- Nous vous offrons le comté de Salvine, en échange de vos bons services. Cet inconscient sera tout aussi intéressant désormais, avec, ou sans terres. Qu'en pensez-vous ?

_________________
Homo homini lupus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bulwaël
Donne ton prix d'abord.
avatar

Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] Entretien   Ven 2 Avr - 21:47

Le duc s'installa à la table en se demandant si la chaise vide serait comblée par un autre invité. Il s'assit et commença par boire puis à se saisir d'un morceau de daim. Il ne réussit pas à rire de la plaisanterie du gardien, non pas que les propos de l'homme d'église l'avait touché mais il commençait à mépriser ses hommes qui apparaissait de plus en plus comme les maroufles qu'on lui avait décrit. Le roi était-il seulement mort de circonstances naturelles ?

" Cet homme d'église à une vie simple et de peu de biens. Il ne peut comprendre des hommes aussi riche que vous, Comte. Comment se porte vos terres ? On les dit plus belle que depuis peu. "

Un rictus mauvais se fendit dans l'épaisse broussaille qui constituait sa barbe.

" Ainsi donc seigneurs, vous m'offrez le comté de Salvine ? Mais que suis-je sensé faire d'une terre déjà passé par le feu, corrigée promptement et sans concertation par le seigneur de Smaragd qui selon les rumeurs a placé sous son joug la citée. L'affaire ne devrait point être débattu avec lui ? Ce comté se trouve à l'opposé de mes terres et stratégiquement parlant je n'ai aucun intérêt à prendre possession d'une terre aussi éloignée."

Bulwaël repensa à la demande du prêtre :

" Notre partenariat ne pourra être basé sur cette affaire. Les actes du comte de Salvine sont graves mais sans réels dommages. Laissez le faire amende honorable et Gaëd se chargera de le faire revenir dans le droit chemin. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité
Alias : les dés pipés.
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] Entretien   Ven 2 Avr - 22:08

M. Le comte de Fumerolles fulminait après la pique lancée par le duc d'Aquilon. Or, que pouvait-il y faire ? Bien qu'il fusse partie des Gardiens, le duc lui était supérieur en terme de noblesse. Pour ainsi dire, et malgré tout ce qu'on pouvait entendre sur cette famille possiblement non empersoise de souche, son sang était officiellement plus bleu que le sien. Tandis que M. de Fumerolles se resservait une rasade de vin pour étouffer toute la colère qui montait en lui, se fut à nouveau Thierry de Fons qui s'adressa au duc.

- Fort bien, messire, si notre proposition ne vous semble pas adéquate, que désirez-vous, en échange de votre loyauté ?

L'homme, bien que d'apparence calme, avait la voix cassante. A y repenser plus avant, cet homme n'avait que très peu parlé devant Bulwaël, et s'était peut être là sa façon de s'exprimer. C'était, après tout, un homme de guerre avant d'être un diplomate. Sentant une certaine tension à la table, Henri d'Epernon prit la parole, d'une voix plus calme, à la limite de la bienveillance.

- Allons mes amis, allons. Nous sommes ici entre gens de bonne naissance, laissons de côté ces taquineries et concentrons-nous sur ce qui importe vraiment, c'est à dire les affaires de l'Etat.

A ces mots, on entendit se faire annoncer l'évêque Pierre Castenot, ancien aumônier de l'Empereur et Laudateur de la Très sainte Eglise Gaedienne. Laudateur ? Ce titre assurait son appartenance à la noblesse de l'Eglise, et, se faisant, sa place à cette table. L'homme s'approcha du banquet et salua chacun d'un signe de la tête avant de prendre place, ce qui eut pour effet de jeter un froid sur la noble assemblée. Une nouvelle fois, c'est d'Epernon qui brisa la glace.

- Monseigneur Castenot, c'est un plaisir de vous avoir à table, mais nous discutions des affaires de l'Etat et...

- Cela est parfait, Chambellan, car les affaires de l'Empire intéressent de près celles du Saint Patron. Ah ! Monsieur le duc, c'est toujours un plaisir de vous voir ! Mais... Je vous en prie, continuez, continuez, ne vous arrêtez pas de parler pour moi, je serais muet comme une tombe.

_________________
Homo homini lupus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bulwaël
Donne ton prix d'abord.
avatar

Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] Entretien   Ven 2 Avr - 22:32

Le duc salua l'homme d'église d'un hochement de tête que l'on aurait pu considéré de connivence. Puis après que tous se soient assis et se soient remis à se servir dans les différents plats, Bulwaël reprit; décidé a clore le chapitre de ce seigneur-agitateur qui ne servait plus ses intérêts.

" Comme je viens de vous le dire seigneurs, Le comte de Salvine est brisé et ne représente plus aucune menace pour quiconque. Accordez lui le pardon et chargé notre ami commun " désignant le laudateur " de faire surveiller l'affaire. Le comte devant Gaëd et ses envoyés ne pourra que se repentir et faire acte de rédemption. "

Il considérait avoir accomplit la charge que l'homme d'église lui avait confié et espéra qu'on ne revienne pas sur le sort de ce seigneur renégat.


" Quant à nos affaires, j'ai reçu un rapport faisant état de plusieurs invasions dans nos contrées, notamment sur mes terres où la menace fut rapidement éradiqué. Je pourrais être un allié de poids dans cette histoire, si vous me fournissez les fonds adéquates, je pourrais mener une campagne afin d'éradiquer cette menace de nos plaines. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité
Alias : les dés pipés.
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] Entretien   Ven 2 Avr - 22:48

Tandis que le Laudateur acquiesçait à la proposition du duc d'Aquilon, les Gardiens entretinrent un profond mutisme, que rompit M. Desmarnes.

- Ecoutez monseigneur le Duc, pouvons-nous décemment laisser s'en tirer un homme qui a tenté une prise de pouvoir par la force, sous prétexte qu'il s'agit d'un bon gaedien ? Qu'est ce donc que cette raison scabreuse ?

- Cette raison, monsieur le Bailli, coupa net monseigneur Castenot, est la simple volonté de Gaed, et du Saint Patron qui en est le représentant ici bas. J'en profite pour signaler aux Gardiens que mon seigneur, le Saint Patron Ylvain II assure désormais la protection du comté de Salvine comme extension de la Très saint Eglise. Nous demandons donc, par ce biais à M. le comte de Smaragd de lever toute tutelle placée sur Dermak et son comté.

- Vous n'en avez pas le droit ! S'exclama M. de Fumerolles.

- Tout comme le comte ne Smaragd ne dispose du droit de faire justice lui-même. Cela appartient à l'Empereur et à l'Empereur seul. Or, il appartient à la Très sainte Eglise d'être le berger protégeant ses brebis, même celles s'étant temporairement égarées. N'êtes-vous pas de cet avis, monsieur le Duc ?

Termina le Laudateur, en se tournant vers Bulwaël.

- Pour ce qui est de votre demande de soutien financier mon cher duc, je pense que les caisses de l'Empire ne soient pas en l'état suffisante pour vous donner satisfaction, me trompes-je ?

Le Chambellan jeta un regard noir au Laudateur Castenot, qui le mettait dans une position aussi délicate. Celui-ci tenta toutefois de s'en défendre.

- Duc, les frontières se verront renforcées au travers d'une augmentation des garnisons de l'armée impériales situées dans les zones à risque. Nous pourrions nous mettre d'accord sur une somme, mais ne vous attendez pas à monts et merveilles ; le simple entretien de l'Empire représente une véritable fortune, et seul un Empereur peut exiger des levées d'impôts supplémentaires.

_________________
Homo homini lupus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bulwaël
Donne ton prix d'abord.
avatar

Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] Entretien   Ven 2 Avr - 23:38

" L'église a parlé mes sieurs. elle surveillera la brebis égarée et si celle-ci fait encore des siennes, je m'engage personnellement à tuer l'homme sur le champs. Je me porte donc garant de la futur conduite de cette personne. "

Il regarda les deux camps qui s'opposait. Bulwaël sentit l'église contrariait les gardiens et il se demanda si cette épine dans leur pied n'allait pas bientôt être enlevé.


" Si les parties en présence sont satisfaites, ne palabrons plus sur le sort de ce comte, revenons plutôt à nos affaires. Messire vous me dites qu'il n'y a plus d'argents à Ephyne ? Allons la plus puissante et la plus riche ville du royaume serait ruinée ? Je n'en crois mot et si seul l'empereur peut lever cet impôt, quand auront un successeur ? Les gardiens vont profiter de cette ville jusqu'à ce que le dernier d'entre eux poussent son dernier souffle ? Ahahahaharrh, je plaisante mes sieurs, ce n'était comme-ci vous profitiez honteusement de cette citée et de son or. "

Il crut voir des visages blêmirent ou s'empourpraient, et mille et une variantes des couleurs de l'arc-en-ciel.


" Je me conterai de que ce que les gardiens pourront me donner dans les limites du possible. A propos de succession, mon bon Chambellan, vos recherches avancent-elles ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité
Alias : les dés pipés.
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] Entretien   Sam 3 Avr - 0:40

La plupart des Gardiens grinçaient des dents aux remarques du duc d'Aquilon. Quant à Thierry de Fons, on l'aurait cru prêt à se lever, coutelas à la main. Le Chambellan, imperturbable, reprit.

- Les Gardiens ne pourront pas sortir des caisses d'Ephyne plus de 2000 retrahs, cher duc. C'est à prendre ou à laisser. Comprenez que vous n'êtes pas le seul vassal de l'Empire et que de nombreuses questions demandent notre appui.

- Et ces barbares ne sont pas prêt de repasser les frontières, croyez-moi ! S'exclama M. de Fumerolles.

Calmant d'un regard cet enflammé jeune homme, le Chambellan reprit.

- En effet, très cher duc, nos recherches ont avancé, et, bien que je commençais personnellement à désespérer, il semblerait que nous soyons arrivé au bout de notre périple.

Il pimenta ces derniers mots d'un sourire destiné au Laudateur Costenot. Assurément, l'Eglise aurait à redire à tout ceci. Profitant du calme, c'est M. Desmarnes qui reprit.

- Mes hommes de loi et moi-même avons retrouvé la trace d'un parent de notre défunt Empereur. Il s'agit du Comte Serlon d'Orilly, qui devrait arriver à Ephyne au cours des prochains jours. L'héritier au trône étant trouvé, nous avons tous à nous réjouir.

Le Laudateur Costenot sembla soudain comme dérangé comme cette nouvelle, à laquelle il ne répondit que très brièvement.

- Cette nouvelle est excellentes messieurs, et mérite que j'en informe le Saint Patron le plus vite possible. Si vous voulez bien m'excuser.

Sans plus attendre, le religieux se leva et sortit de la salle, à grand pas, sous les regards enjoués des Gardiens.

_________________
Homo homini lupus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiphaine de Nagor

avatar

Nombre de messages : 42
Localisation : Srinagor, Sritye
Date d'inscription : 29/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] Entretien   Sam 3 Avr - 0:55

Une soubrette du nom de Mathilde n'était pas indifférente aux interventions du Duc Bulwaël. Alors qu'elle assurait le service du banquet, elle tâchait de ne pas manquer les contenus des discussions même si elle n'en percevait pas l'essence.

Lorsqu'elle put s'absenter de son service, elle se rendit auprès de celui qui lui permettait de faire vivre sa mère et ses frères et soeurs, mais surtout qui avait su mettre fin au harcellement d'un vieux bourgeois. Elle espérait que Gaed ne recueuillerait pas l'ame de ce dernier, mais la dernière image qu'elle avait de cet homme, le sexe coupé se vidant de son sang dans le lit qu'elle avait quitté pour laver ses parties intimes la hantait.

L'homme à qui elle rendait compte n'était qu'un lettré exerçant des fonctions administratives subalternes. Elle savait qu'il avait un jour perdu sa femme égorgée alors qu'elle rentrait chez elle et que ses enfants vivaient dans une ville au nord ouest de l'Empersiste. A un des rares moments où elle avait conversé avec lui, elle avait cru comprendre que l'homme n'avait pas choisi cette situation.

Après lui avoir relaté les interventions du banquet, ce dernier griffonna sur une feuille de papier dans un empersois approximatif:

Duc,

Une noble Dame souhaite vous entretenir avec vous. Vous devez savoir qu'avenir d'Empersiste est en danger. Elle appréciait vous car propos à vous correspondre à vue commune. Vous savoir comme Elle que Duché d'Ouste très puissant et que petit duché ou baronnie doivent s'entendre pour éviter que le duché au Sud Ouest ou que noblions d'Ephyne est tout pouvoir.
Si vous interessez, transmettre mot à Matide pour volonté de rencontrer noble dame à Ephyne.

Mes respects Duc,


La soubrette, lorsqu'elle reprit son service donna cette missive au Duc en tachant de ne pas se faire remarquer pas les autres convives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bulwaël
Donne ton prix d'abord.
avatar

Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] Entretien   Sam 3 Avr - 0:59

Le duc était amusé de l'attitude de ses faquins qui essayait de sauver les meubles de leur entreprise, mais qu'importe les relations qu'il adviendrait de cet entretien, un successeur avait été trouvé et les affaires de l'État trouverait probablement un nouvel équilibre. Il salua le laudateur qui s'en allait et regarda ses hôtes en se levant :

" Seigneurs, je crois nous avons trouvé notre accord, trinquons à celui-ci. " dit-il levant son verre. Une jeune fille ma foi fort appétissante selon la vue du duc lui glissa un lorsqu'elle resservit, il le lit brièvement et après avoir vidé son godet :

" Messire, si nous en avons terminé cette journée fut éprouvante et je n'ai pas eu encore le loisir de me reposer; si vous n'avez pas d'autres sujets sur lesquels m'entretenir, je vais me retirer dans mes appartements. "

Il devait savoir ce que signifiait ce mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité
Alias : les dés pipés.
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] Entretien   Sam 3 Avr - 16:29

On avait permis au duc d'Aquilon de disposer. Les Gardiens, eux, plus tard dans la soirée, s'étaient retirés dans une salle commune, ou ils passèrent le plus clair de la nuit. La situation politique était des plus houleuses, et une contre-attaque de l'Eglise n'allait pas tarder à être mise en place. A côté de cela, la loyauté du duc d'Aquilon avait été temporairement achetée, qu'ou se trouvait-il désormais dans ce tourbillon politique ?

Quant à l'Eglise, accepterait-elle de sacrer le comte d'Orilly Empereur ?

_________________
Homo homini lupus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Ephyne] Entretien   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Ephyne] Entretien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» entretien avec le chirurgien: les questions à poser?
» Sectes et soucoupes volantes entretien avec Jacques vallée (Octobre 1998)
» Entretien avec le Cardinal André Vingt-trois (vidéo)
» entretien avec la directrice.
» Entretien arts visuels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Retrahant, Ere impériale :: ¤ Role Play ¤ :: Histoire & Diplomatie-
Sauter vers: