Retrahant, Ere impériale


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Srinagor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tiphaine de Nagor

avatar

Nombre de messages : 42
Localisation : Srinagor, Sritye
Date d'inscription : 29/03/2010

MessageSujet: Srinagor   Mar 30 Mar - 3:18

Le moine, se déplaçant à dos d’âne, maudissait la décision du clergé l’obligeant à se rendre dans la cité de Srinagor.

La traversée des marais était laborieuse, le harcèlement des moustiques se nourrissant de son sang en était une des causes, mais pas la seule. Il ne comprenait pas la décision de la dynastie des Nagor d’avoir quitté l’une des plaines les plus luxuriantes d’Empersiste pour cette colline à flanc de montagne cernée par des marécages nauséabonds. Certes, l’exploitation des mines était plus rentable que celle des terres. Mais, cette décision lui semblait absurde et surtout elle avait été prise par une personne dont il était persuadé qu’elle ne se devait pas de guider un fief…

En effet, ces ressentiments ne se limitaient pas à cela, l’Emperiste était au courant que, depuis que le dernier male des Nagor n’avait su trouver femme légitime féconde pour engendrer des fils, cette dynastie, pourtant prospère jadis, était dirigé par des femmes. Pire, des rumeurs se propageaient selon lesquelles les batards masculins avaient succombé à des maux étranges. Heureusement, Baudoiun d’Ephyne avait su retirer le titre de Conte aux Nagor pour le rétrograder en Vicomte. Malheureusement seule une Vicomtesse, titre qui ne devait qu’à ces yeux n’être attribué qu’à une épouse, régnait sur Srinagor.

L’âne détestant le moine autant que celui ci haïssait les femmes barrit. Le moine maudit le sort que Gaed lui réservait avant de prier pour s’excuser de ce blasphème. La ruade de l’âne le faisant trébucher lui fit comprendre qu’il ne fallait pas provoquer le seul dieu qui bénissait les terres d’Empersiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiphaine de Nagor

avatar

Nombre de messages : 42
Localisation : Srinagor, Sritye
Date d'inscription : 29/03/2010

MessageSujet: Re: Srinagor   Sam 3 Avr - 3:12

Le moine finit par rejoindre Srinagor malgré l’âne récalcitrant. Il fut accueilli par l’évêque de Srinagor, Monseigneur Ursule Nagor, lié à la famille régnante mais d’une branche qui avait perdue toute légitimité en tant que prétention à la Comté puis à la Vicomté. La Particule avait été perdu, mais ces cousins de la Vicomtesse avait su se satisfaire de de cette situation, car la fonction religieuse leur était dévolue et les revenus qui en découlés. De plus, ils avaient également été épargnés par la purge qui avait eu lieu entre les prétendants à la Vicomté, batards et légitimes, purges fatales pour la gente masculine…

Le moine fut donc installé dans une église qui, certes, était moins majestueuse que la Cathédrale de Srinagor, elle-même moins imposante que dans certains duchés du Sud-Ouest, mais néanmoins approprié au rang cléricale du moine. Le presbytère adjacent lui revenant était une des plus luxueuses bâtisses de Srinagor.

Le moine avait été envoyé par le clergé d’Ephine qui lui avait confié la tâche d’évaluer le respect du culte gaedien dans la vicomté de Styrie. Aussi entêté que la monture qui l’avait conduit jusqu’à la Vicomté de Styrie, au lieu de profiter des avantages qui lui avaient été attribués, il s’attacha à interroger les fidèles de Srinagor quant à leur pratique religieuse.

Deux semaines s’écoulèrent avant de se voir convier à un entretien avec la Vicomtesse alors qu’il l’avait exigé depuis son arrivée, Monseigneur Ursule se rendit dans le presbytère afin de l’y conduire. L’évêque insista pour lui faire gouter certains crus rares d’Empersiste vendangés par des moines gaediens. Le moine eut la faiblesse de trop apprécié ces boissons bénites par Gaed et, les effluves de l’alcool mélangées à d’autres substances, de ne pas rester insensible à la jeune fille qui lui fut proposer.

Le Moine fut réveillé par des hommes en arme au bras d’une fillette de douze ans. Il fut conduit devant une femme qui se présenta à lui comme la Vicomtesse de Nagor et lui demanda ce que Gaed réservait à des hommes de foi qui forniquaient avec des enfants. L’esprit embrumé, il ne sut répondre, mais comprit, alors qu’on le conduisait vers les géoles, que la populace de Srinagor pensait que Gaed avait choisi la lapidation…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Srinagor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Retrahant, Ere impériale :: ¤ Role Play ¤ :: Grandes Quêtes & Petites Racontôtes-
Sauter vers: