Retrahant, Ere impériale


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 A situation désespérée, mesure désespérée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mandred Thän
Pourquoi j'ai choisi la frontière ?!
avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: A situation désespérée, mesure désespérée   Mar 30 Mar - 22:21

Nichée au cœur des collines occidentales de l’Empersiste, la petite ville de Daermon sortait timidement du temps des troubles et de l’obscurantisme qui avait balayé retrahant. Une pluie fine couvrait la région et l’aube pointait à l’horizon.

Assis à son bureau le Baron Mandred Thän restait pensif, le regard perdu dans le lointain.

La baronnie d'Aibrechène était au plus mal, comme nombre de fiefs Empersois, et la disette s’apprêtait à frapper une fois encore ses habitants déjà malmenés. Nombre de nobles de la région avaient trouvé la mort au cours de la dernière décennie, sinistre conséquence d’une aristocratie militaire dévolue à la tâche de contenir les raids ennemis. C’est ainsi que la famille Thän avait hérité de la charge d’administrer ces terres.

Privé du soutien d’Ephyne, la principauté s’était recluse, vivant en autarcie et repoussant les expéditions barbares dans cette contrée. La ville s’était progressivement remise des conflits et regagnait en importance sous la direction du père de Mandred. A sa mort, il avait incombé à son fils de diriger la cité et de ramener sa baronnie sous le giron d’Ephyne.

Un page frappa alors à la porte. D’une voix douce le seigneur le fit entrer et prit la missive que ce dernier lui tendait. Il parcourut rapidement les quelques lignes et soupira.

Ainsi Ephyne serait prochainement le siège de nouveaux conflits politiques et peut-être la cause d’une nouvelle scission au sein des terres Gaediennes. Roulant le parchemin en boule, il le jeta dans la cheminée où les flammes le consumèrent rapidement et fit convoquer ses conseillers… Ceux de son défunt père.

Après avoir récapitulé le contenu du message devant l’assemblée ainsi réunie, le jeune homme poursuivit :

« Messieurs, il est clair qu’il nous faudra bientôt choisir un camp. Ephyne est convoitée et…. »

Le plus ancien des conseillers coupa alors Mandred

« Mon seigneur, choisir un camp serait faire courir trop de risques à Daermon. Si la guerre vient à nos portes, nous ne pourrons…. »
« Je sais tout cela, mais pensez vous que les gardiens actuels d’Ephyne s’intéresseront davantage de notre sort que leurs prédécesseurs ? Les invasions barbares se font de plus en plus présentes et nous ne pourrons les contenir seuls indéfiniment. »
« Tout cela est folie ! Votre père n’aurait jamais… »
« Vous vous oubliez Messire ! Je n’accepte pas de manquement à l’étiquette en ces lieux. C’est la discipline qui a permis à cette baronnie de survivre et j’entend que vous teniez votre rang. Mon père n’envisageait peut-être pas la chose, mais il ne s’attendait pas non plus à mourir des mains d'un barbare.»

Un lourd silence s’installa. Le représentant de l’église Gaedienne finit par tousser et dire d’un ton qui manquait de conviction :

« Gaed veille sur nous. Vos terres sont sous sa protection. Que peuvent nous apporter quelques seigneurs ambitieux ?»
« Des vivres ? Des troupes ? Des finances ? Vous devriez sortir de vos appartements mon père, vous verrez que Gaed a mieux à faire que de sauver notre cité. »
« Blasphème ! »
« Appelez cela comme il vous plaira mais je doute que Gaed aime à voir que l’on reste passif devant les tragédies qui nous frappent. »
« Et si Ephyne l’apprend ? »
« Elle n’en saura rien. Je me demande parfois si la belle est au courant que nos terres ont résisté aux invasions barbares… Faîtes parvenir une lettre pour faire savoir que le moment venu, nos troupes se joindront aux nobles pour renverser les gardiens d’Ephyne en échange d’or, de nourritures, et du soutien de la capitale pour pacifier ces terres. »

Le conseil, au bout d’un moment, donna son approbation. Il ne restait maintenant qu’à rassembler les troupes et à se tenir prêt. Un courrier fut envoyé aux nobles désireux de prendre le pouvoir pour les assurer du soutien de Daermon dans les conflits à venir.

Mandred se gratta une barbe imaginaire. Décidément il allait jouer un jeu dangereux, mais il n’avait pas le choix. Quoi qu’il arrive, si les gardiens restaient au pouvoir il n’obtiendrait aucun soutien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
A situation désespérée, mesure désespérée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite fée désespérée cherche un dernier espoir auquel se raccrocher
» Formation du mot "désespéré"
» Tableau en lien avec l'angoisse ou la folie ?
» Louange de Dieu dans une situation difficile ou désespérée
» Crise Européenne et crise Grecque : la véritable situation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Retrahant, Ere impériale :: ¤ Role Play ¤ :: Grandes Quêtes & Petites Racontôtes-
Sauter vers: