Retrahant, Ere impériale


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Des prolégomènes à l'enracinement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Théodore Lizieux

avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Des prolégomènes à l'enracinement   Mer 7 Avr - 4:54

Depuis la mort de l'Empereur Baudouin il semblait rejaillir sur l'Empersiste toute l'immondice du continent. Les hommes avaient mis à bas leurs vertus, leur morale, leur dogme, afin de pouvoir s'accaparer du plus de pouvoir possible. L'Empire, qui ressemblait plus à une oligarchie, tentait de recouvrer la face en faisant appel aux meilleurs généalogistes afin de pouvoir sacrer un prince inconnu demeurant dans le lignage direct ou indirect des dahénides. Face à ces luttes intestines, Beldiane semblait chercher la quiétude, se reposant sur la Sainte Eglise et sur Théodore Lizieux, plus connu sous le nom de Théodore III de Varsalac.

Depuis plusieurs dizaines de générations, la Cité aux trente clochers était devenue un passage obligé pour tous les fervents croyants et autres pèlerins en quête de repentance ou du salut divin. Longtemps administrée par l'archevêché de Léontine puis par un consulat, la ville trouva son enfin souverain après qu'un jeune chevalier répondant au nom de Gontran Lizieux ne parvienne à mettre en déroute une armée de barbares païens en 422. Homme de loy et de foy, le jeune seigneur se vu conférer en donation par les archevêchés d'Ephyne et de Léontine plusieurs possessions domaniales au nord de la Capitale afin d'assurer l'ordre, la justice et la protection de la Sainte Eglise. Souhaitant mettre fin aux conflits opposant membres du clergés et laïcs, Gontran Ier fit rédiger un Grand Coutumier par un jeune juriste ephynois avant que ne soit publiée la Charte de franchise de Beldiane-Léontine. Il œuvra par ailleurs à la construction d'un séminaire à quelques lieues de la ville et contribua grandement à l'essor de la foy gaedienne dans la province, marquée par les attaques barbares. Son long règne trouva son terme l'année même où Dahen de Joux se faisait sacrer, mourant dans l'ignorance et le désintérêt du plus grand nombre.

Durant deux décennies, Beldiane s'était considérablement développée, les seigneurs étant devenus barons, puis comtes avant que la province de Varsalac ne soit élevée en Duché. Comptant de nombreuses foires et étant devenue un haut-lieu du culte gaedien en Empersiste, la cité ne semblait souffir d'aucun mal ; ce fut sans compter sans une terrible épidémie de peste qui ravagea le duché en l'espace de quelques mois. Officiellement, l'Eglise n'osa point trouver de coupable tant les ducs de Varsalac étaient pieux et contribuaient pécuniairement et militairement à la protection de la Foy et elle accorda en toute logique son plein soutien à Théodore III de Varsalac, reprenant le pouvoir sur une province fantôme alors même que l'Empereur venait de mourir.

Le Duc savait que l'histoire de Beldiane risquait de s'éteindre dans ce contexte difficile et espérait donc que ses vassaux feraient honneur à leurs engagements et parviendraient à combattre à ses côtés l'hérésie des inféodés.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Des prolégomènes à l'enracinement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les prolégomènes d'Ibn Khaldoun (PDF 6.70M)
» Un article traitant de la prolétarisation des enseignants
» Enracinement et réharmonisation - Méditation guidée
» Exercices d'enracinement
» Pyrite Isis et Osiris pour dédoublement ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Retrahant, Ere impériale :: ¤ Role Play ¤ :: Grandes Quêtes & Petites Racontôtes-
Sauter vers: