Retrahant, Ere impériale


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Ephyne] A la recherche d'alliés...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sigismondien Pépinolphe
Il travaille du chapeau.
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 01/04/2010

MessageSujet: [Ephyne] A la recherche d'alliés...   Mer 7 Avr - 16:34

Il était temps d'en finir, la solitude diplomatique de Tedeum ne pouvait plus durer sans menacer directement la cité. Si les missives reçues d'Aquilon s'avéraient exactes, les fats barbares deferlaient dans le septentrion et d'autre régions, ce qui ne manquerait certainement pas à terme de titiller les ambitions des sauvages du pays Tedeumiot. Malgré l'avancée conséquente du projet de muraille qui ceindrait la ville, il était nécessaire de ne point se faire oublier de la cour et des autres seigneurs, sous peine de se voir submerger par les forces ténébreuses des peuplades extrême orientales.

Coiffé du dernier prodige de Grandguignon, chapelier en chef du Marquisat, Sigismondien Pépinolhpe avait pris grand soin de sa toilette, estimant qu'on accorde moins de confiance à un rustre sale qu'à un seigneur en habits. La sobriété classieuse de son vêtement le rendait discernable entre tous et le Marquis de manquait pas de sourire devant les yeux ébaudis de l'assistance, qui jamais n'aurait cru un seigneur oriental capable d'un goût si sûr! Il était temps de rappeler à cette cour obséquieuse et perverse, nid d'intrigues, d'alliances et de trahisons, que Tedeum n'était pas morte, que sa chapellerie était florissante et qu'elle se révèlerait être un allié de poids si on lui offrait un brin de considération... Et quelque bien matériels peut-être.

Ne sachant bien par où commencer, le seigneur, fort rare à Ephyne se fit annoncer à toutes les délégations et les coteries (qui pour la plupart avaient sans doute déjà eu vent de son arrivée, ne serait-ce qu'en ayant aperçu un chapeau d'une si incomparable magnifiscence.) Il espérait secrètement qu'un seigneur ferait le premier pas vers lui afin de nouer quelque liens, notamment les tenants des baronnies, cités et places non loin de Tedeum qui lui seraient utiles.

Il ne rechignait pas non plus à faire peser son poid politique dans la balance des partis opposés à la cour, et aider à soutenir ou non tel ou tel prétendant à l'empire, mais pour l'heure, il n'en était pas encore question... A moins qu'une occasion ne se présente évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serlon d'Orilly
Mon cul sur ton trône.
avatar

Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] A la recherche d'alliés...   Ven 9 Avr - 21:56

Serlon d'Orilly, qui vivait, de façon intermittente, dans une aile du palais impérial que la cour lui avait accordé du fait de son rang d'héritier de l'Empire, tuait souvent son ennui lors de différents repas, de balades et de chasses aux alentours de la capitale. Depuis quelques jours, on parlait d'un nouveau venu, originaire de l'Orient. Un petit marquis des marches de l'Est, un de ces barbares à peine assimilés. Mais, plus que tout, tous se pâmaient à chaque fois que l'on citait sa mise, d'une élégance sûre voire d'une arrogance ingénieusement calculée.

Par dessus les vêtements, par dessus la tête du bon seigneur, on ne trouvait pas de mots pour décrire la beauté qui s'échappait de son chapel qui, tel l'auréole des saints, illuminait son visage dans son jour le meilleur. Serlon était intrigué par l'étrange courtisan et ne tarda pas à se mettre à sa recherche. Cependant, ce fut lors d'une discussion de couloir avec le laudateur Pierre (une de ces discussions où l'envers du décor était discuté, où des sommes faramineuses changeaient de mains et où l'avenir des nations se jouait) qu'il découvrit cette divine apparition.

Un chapeau, porté par une tête, d'une beauté sans faille, aux subtiles arabesques de tissus doucement malmenés, domestiqués pour lui donner les courbes les plus pures. Devant tant de maîtrise de l'art chapelier, Serlon ne put déduire qu'une chose : il était en face l'imarscessible Vibaron Sigismondien. L'interceptant sans plus d'ambages, il le salua chaleureusement et le félicita pour son couvre-chef.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bulwaël
Donne ton prix d'abord.
avatar

Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] A la recherche d'alliés...   Sam 10 Avr - 20:34

Bulwaël commençait à se dire qu'il aurait fait un bon courtisan. depuis quelques temps déjà, Il était l'invité des gardiens et avait prolongé son séjour dans ses murs où il passait son temps à chasser, s'entretenant avec le laudateur Castenot ou bien avec quelques seigneurs qui arrivait de temps à autre de diverses provinces. Arpentant le château, le duc remarqua deux seigneurs en train de converser, il lui sembla reconnaitre le comte d'Orilly. Ce fut lors d'un repas à la table des gardiens que Bulwaël fit la connaissance du comte et héros d'Ephyne Serlon d'Orilly, les deux hommes discoururent et le courant passa plutôt bien. Le chef de la famille Rrotk décida d'aller le saluer :

" Comte d'Orilly, comment vous portez-vous aujourd'hui ? Qui est votre ami au couvre-chef si majestueux ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigismondien Pépinolphe
Il travaille du chapeau.
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 01/04/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] A la recherche d'alliés...   Dim 11 Avr - 0:52

Sigismondien, indolent, gisait appuyé sur une balustre d'une facture aussi ancienne que pétrie du talent de son instigateur. Il la toisait vaguement lorsqu'un homme d'honneur, au vu de son goût en matière de chapeaux, vint à sa rencontre. Il reconnut à la trogne de l'importun Serlon d'Orilly, le laideron glaireux dont on parle avec tant de verve dans le Tedeumiot. Force était de constater qu'à l'aune des critères de ce vaillant peuple oriental, le bon Serlon relevait plus de la brute que du barbare, et ne parlons même pas d'humains civilisés!

Le regard turpide, sa mine semblait une composition à base d'ordures et de fange imaginée par un peintre dément. Pépinolphe retint un rire franc et même un sourire ne perça pas sa carapace de courtisan achevé. Il était presque insultant qu'un homme tel que lui puisse trouver son chapeau de belle facture.

Mais peu importait son visage et son corps ignominieux, son esprit était vif et primesautier, et il demeurait somme toute, un être des plus respectable aux dire des habitués des lieux. Sigismondien s'inclina donc docilement en rendant hommage à l'habit délicieux du seigneur qui lui faisait face.

C'est alors qu'un homme au faciès délicieux de vieillard bonhomme fit son entrée tel un matamore dans une pièce cornélienne et lança à l'envi un compliment pour le chapeau de notre héros. Sigismondien ne se sentait plus d'aise, tant de gens raffinés pour admirer les trésors de Tedeum! Cela s'annonçait divin! Le Vibaron prit alors la parole, désirant se présenter lui même.

"Bien le bonjour messeigneurs, je suis, vous le savez peut être, le Vibaron Marquis Sigismondien Arghaneus Golognon Fredrick Immalien Saddam Pépinolphe, pour vous servir. Je dirige Tedeum et le Tedeumiot, à l'orient, comme vous devez le savoir... Je suis bien aise de vous savoir ici, moi même je n'y viens que rarement mais j'ai eu vent de quelques agitations politiques, alors je suis venu voir de quoi il retournait..."

Dit il, ravi de ses divers emplois du mot savoir qu'il avait voulu expressément redondant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serlon d'Orilly
Mon cul sur ton trône.
avatar

Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] A la recherche d'alliés...   Dim 11 Avr - 1:19

Prenant une pose plus agréable, le prince impérial écouta sans grande attention le Vibaron du lointain orient. Hochant parfois de la tête, il cherchait à se rappeler d'où venait ce merveilleux chap... seigneur, de quoi il était précisément chargé dans les provinces du Levant. AH ! Tedeum, voilà ! L'indigne habitat du chapelier de renom était donc mené par l'homme qui lui faisait face. Prenant à son tour la parole, le comte de Smaragd déclara avec, certes, un brin d'arrogance, ce qui va suivre.

"Ces agitations seront bientôt terminées. Une fois que l'Eglise aura fini de louvoyer pour faire traîner mon sacre, l'Empire pourra recouvrer toute sa grandeur, et alors, avec une tête sur son corps, le beau royaume gaedien retrouvera sa paisibilité."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Othon de Becques

avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] A la recherche d'alliés...   Dim 11 Avr - 1:43

Si de Becques n'aimait guère tremper ses nobles pattes dans le gruaux fangeux qu'était la cour d'Ephyne, il lui fallait cependant régulièrement l'honorer de sa société. En effet on jasait souvent à propos des rares sommités à ne jamais montrer le bout de leur nez, tant qu'on venait à les en mépriser ; ce que subit Vuilemin, ancêtre d'Othon, tant qu'il fut accusé de sodomie et durement ostracisé.

Afin d'adoucir l'horreur de ces excursions Empersîliennes, Othon aimait à y arborer des vêtements de fine coupe et des toques de la plus rare qualité, telles qu'on les aimait à Fèremons. Celle qu'il portait à cet instant précis ébaudirait sans nul doute les flagorneur de tout bords qui infestaient la capitale de leur fumet nauséabond, et de leur face chafouine.

Ainsi pourvu des plus éminents atours de la bienséance Fèremoussine, cet apôtre du bon goût déambulait avec fatuité parmi les corridors du palais. Alors qu'il s'accordait le loisir -chose rare chez ce souverain laborieux- d'aviser le détail superflu d'une tapisserie, il entendit quelque éclat non loin de lui. Il n'en fallait pas plus pour attiser la curiosité d'un homme si audacieux, tant qu'il alla d'un pas leste et décidé, caractéristique des fins bretteurs, vers l'origine de ces épanchements verbaux.

Il tomba nez-à-nez avec trois hommes de noble race ! Il reconnut d'un coup d'œil expert ce qui devait être un grandguignon -à l'instar de sa coiffe à l'ineffable joliesse- et l'homme qui était en-dessous : le métèque oriental Pénipolphe. Il y avait aussi le présumé héritier impérial, godelureau d'une arrogance consommée, qui, fidèle au portrait qu'on brossait de lui à Fèremons, flattait son vis-à-vis tedeumiot. Enfin, un dernier inconnu était présent.

Positivement courtois, le bon Othon alla vers eux avec quelque mine avenante. Son pourpoint aux armes de Peuhlnaud éclaboussait d'une lueur altière la petite coterie assemblée là, et l'envergure étourdissante de ses moustaches imposait un respect sans conditions.

" Messeigneurs ! C'est une joie que de vous rencontrer en ces murs. Je craignais de devoir errer seul tout le jour durant, sans autre compagnie que celle de mon grandguignon " dit-il, faisant un geste négligent vers cette grandiose toque qui lui couvrait le crâne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bulwaël
Donne ton prix d'abord.
avatar

Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] A la recherche d'alliés...   Dim 11 Avr - 2:11

Le duc rit de bon cœur, les sourires bienveillant distillant des paroles venimeuses; une vraie discussion de cours. Ainsi le seigneur venait de l'Est, une vibaronnie perdue au confins de l'orient. Bulwaël ne connaissait pas l'oiseau mais il avait un beau plumage assurément.

" Bien le bonjour vibaron, je suis Bulwaël Rrotk duc d'Aquilon. Effectivement, les désordres qui règnent ici sont plus qu'incessant et il me tarde de voir un peu stabilité arriver. "

Puis se retournant vers le comte :

" Ne vous inquiétez pas mon ami, la situation sera bientôt réglée espérons le. "

Alors qu'il discutait, vint se présentait eux, un homme vêtu d'un habillement d'apparat qui contrastait diablement avec le duc qui se présentait toujours dans un équipement simple pour ne pas dire martial.

" Alors heureusement que vous nous avez trouvé seigneur, il est vrai que votre coiffe a l'air quelque peu défraichie. Mais je n'ai pas la prétention de vous connaitre seigneur, quel est votre nom ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Othon de Becques

avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] A la recherche d'alliés...   Dim 11 Avr - 3:07

Le tudesque inconnu avait l'outrecuidance de qualifier la coiffe Tedeumiote de "défraîchie". Si Othon ne portait pas particulièrement haut dans son corps l'engeance contrefaite de l'orient, il n'en éprouvait pas moins un respect sans nul autre pareil pour son maître chapelier Granguignon. Presque autant que pour les coiffes qu'il lui achetait au prix fort d'ailleurs. Cependant, rompu aux courtisaneries de couloir, de Becques retint un hurlement enragé et l'horreur de ses yeux enflammés à son homologue nordique.

Ce fut tout juste un sourire de bon ton qui traversa son visage finement ciselé, un visage du sang le plus respectable. Le duc se surprit à apprécier sa supériorité vestimentaire sur son nouvel adversaire : lui portait de rudes chausses de voyage et des effets de spadassin, Othon affichait une mise sublime faite de raffiné lainage et du satin le plus chatoyant. Ainsi engoncé dans une imbuvable vanité, il titilla avec désinvolture ses ébaudissantes bacchantes.

" Non pas monseigneur ! Mais si ma coiffe est des plus pimpantes, il n'en reste pas moins que sa conversation est limitée. " faisait-il, amusé d'imaginer quels critères improbables pouvaient faire penser son couvre-chef défraîchi.

La délicieuse écharpe de velours ornant sa toque tomba en cascade moelleuse quand il fit une révérence distinguée, comme pour affirmer plus encore sa finesse délicieuse. " Othon III de Becques, duc de Peuhlnaud et souverain de Fèremons ! " il se rengorgea quelque peu à l'énumération de ses titres " Mais je n'ai pas l'heur de savoir le nom d'un homme de goût tel que vous cependant ! Souffririez vous de me le révéler ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bulwaël
Donne ton prix d'abord.
avatar

Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] A la recherche d'alliés...   Dim 11 Avr - 3:39

" Oh la tache est bien aisée messire, je suis le seigneur Bulwaël pater familias de la maisonnée Rrotk, duc d'Aquilon et maître de la citée d'Hotgür. Votre duché se trouve au Sud de mes terres me semble t'il ? On y dit la terre prospère, presque trop facile à travailler. "

Il était clair que le duc jugeait son adversaire, duc qui plus est et l'opinion ne fut pas trop longue à se décider dans l'esprit de Bulwaël.


" Encore l'un de ces maroufles du Sud, bien protégé à l'intérieur des terres, tout juste bon à engendrer des ventres mous engoncés dans des frippes aussi chères que de mauvais goûts. " Pensa le Duc.

" Que nous vaut, votre présence en ces lieux ? Est-ce une visite d'agrément ou votre venue concerne les derniers événements qui ont frappé le pays ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigismondien Pépinolphe
Il travaille du chapeau.
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 01/04/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] A la recherche d'alliés...   Dim 11 Avr - 16:02

Ce cabot du septentrion osait traiter en objet de peu une coiffe aussi arrogante et splendide que celle qu'arborait non sans superbe le duc de Becques? Un Rombier Granguigon? Il n'en fallait pas plus pour faire monter la bile à Sigismondien qui ne s'attendait pas à être malmené avec si peu de mot. On insultait à la cantonnade le plus grand artiste de l'Empire, un homme qui a civilisé et mis au pas de son doigté orgueilleux les coiffes de tous les grands hommes...

Pépinolphe ne put s'empêcher de laisser filtrer un sarcasme qui ne trahissait que trop son malaise.

"Votre chapeau, lui, est assurément le mieux fait que l'on puisse rêver... Ce n'est certes pas un Granguignon, mais nous n'avons pas tous les moyens de telles perles... " glissa-t-il à Bulwaël, ravi de son mot tant il est vrai que le féroce lord ne daignait point couvrir son chef, et se disant, il lança une oeillade complice à Othon les moustaches.

La présence de tant de ducs le rendait débile. Son visage se muait en arabesques sauvages telle qu'on les apprend dans les marches orientales, mais fort heureusement, son capel captait si bien les regards que nul n'eut eu l'idée de voir ce qui pouvait bien se tramer sous cette oeuvre celeste.

"Monsieur le duc de Peuhlnaud, c'est un honneur insigne pour moi que de vous rencontrer ainsi coiffé, croyez bien que Rombier sera informé de votre perséverance en matière de belle mode et je gage qu'il vous fera une pétulante ristourne lorsque vous repasserez dans le Tedeumiot à la recherche d'exquises fanfreluches."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Othon de Becques

avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: [Ephyne] A la recherche d'alliés...   Lun 19 Avr - 0:14

Othon fut piqué au vif par les insinuations malséantes du barbaresque. Le fat nordique se moquait non sans aplomb de la sédentarisation brillamment exécutée des Pelinuyers. Conservant néanmoins un sourire de convenance et même un panache digne d'une geste, il gratifia la coterie de quelques minauderies et riposta sans coup férir. Ce fut comme un estoc fulgurant, finaud et méchant comme les plus cruels spadassins savent en faire. Il était tel que s'ensuit.

" Je ne m'en plains pas, sire d'Aquilon ! Il semblerait que cela laisse l'esprit vagabonder au-delà des tubercules ! " enorgueilli par sa répartie, de Becques se surprit à gonfler sa poitrine plus que de raison, plus écarlate qu'un rouge-gorge ! La complicité du vibaron n'était pas non plus sans conforter le duc Othon dans sa superbe ; ses moustaches en vibraient d'une bonne humeur non contenue.

" J'avais quelques menues affaires à régler. Mais je dois l'avouer ! les péripéties de notre siècle me passionnent, et je ne saurais laisser les nouvelles me... passer sous le nez !" Les yeux dégoulinant d'un odieux potage d'enthousiasme et d'arrogance mêlés, il accusa le choc des promesses tedeumiotes avec un sourire immense. " Je n'en attendais pas moins d'un beau sire tel que ce bon Granguignon ! Oh bien sûr, je ne compte pas les pistoles, mais j'apprécie le.. privilège qui m'est fait."

Si Pénipolphe devenait un asiatique au visage tout ce qu'il y avait de plus disgracieux et de plus répugnant parmi les créatures terrestres, Othon devenait une fleur immense qui, s'épanouissant, plastronnait et étendait ses moustaches de façon bien fantastique. Même les plumes de son chapeau semblaient vouloir s'éployer, à la semblance de celles d'un paon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Ephyne] A la recherche d'alliés...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Ephyne] A la recherche d'alliés...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Associations privées de recherche ovni: APRO, CUFOS, NICAP, MUFON
» Les alliés de Napoléon
» CODE-ANIMAL.COM recherche le cirque Luigi Zavatta.
» (3e) Recherche nouvelles du XXe siècle "liées" à l'histoire...
» L'OREAL va construire un centre de recherche à Saint-Ouen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Retrahant, Ere impériale :: ¤ Role Play ¤ :: Histoire & Diplomatie-
Sauter vers: