Retrahant, Ere impériale


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Ephyne] La naissance d'un Prince

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Entité
Alias : les dés pipés.
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: [Ephyne] La naissance d'un Prince   Sam 10 Avr - 0:59

Ephyne la Belle avait des airs de fête. L'hiver avait finalement cédé la place à un printemps radieux, et particulièrement chaud pour la saison. Et pourtant, de nombreux maux frappaient l'Empire.

Au Nord et au Sud-ouest, des incursions barbares avaient ravivé de vieux souvenirs de guerre et d'insécurité. A Ephyne même, on craignait la disette. Les greniers à blé s'était drastiquement vidés durant l'hiver, la faute à de mauvaises récoltes les années passées, cadeau funèbre du défunt Empereur.

Les coffres étaient vides, l'Empire vaste, et ses armées, dispersées aux quatre vent. Déjà, un bon nombre de l'armée impériale s'était vue démobilisée faute de moyens pour l'entretenir. Ephyne avait pu, jusqu’ici, soutenir le financement de l'Empire. Or, depuis la mort de l'Empereur, la situation n'avait cessé de se dégrader, jusqu'à former de vives tensions. Nombreux étaient ceux, parmi le peuple et la bourgeoisie Ephynoise, qui reprochaient aux Gardiens d'avoir mené l'Empire à la ruine, et qui refusaient de plus en plus ouvertement la politique d’impôts qu’ils menaient, appauvrissant la populace sans que celle-ci ne puisse constater le but de ces nouvelles taxes.

A Ephyne, deux camps se dessinaient de plus en plus distinctement au travers de toutes les strates de la population. Les partisans des Gardiens, que l’ont appelaient vulgairement les « politiques ». Ceux-ci, après bientôt une année à la tête de l’Empire, semblaient, d’après les rumeurs qui filtraient hors des murs du palais, avoir trouvé un héritier de sang pour le trône impérial. Toutefois, leur position semblait de plus en plus instable.

L’Eglise quant à elle semblait ne pas être en accord avec les prétentions des Gardiens. Craignant de perdre son emprise sur le trône impérial, la Très sainte Eglise Gaedienne avait, de son côté, elle aussi trouvé un prétendant au trône. Se servant de son poids auprès du peuple, l’Eglise, au travers des prêches de leurs prêtres, commençaient de plus en plus ouvertement à critiquer les décisions prises par le gouvernement actuel. Attisant la grogne montante, l’Eglise semblait lever le peuple contre les Gardiens. « Le Saint Empereur ne peut être qu’un Saint homme, et non un politique » entendait-on régulièrement dans les églises.

Cette lutte pour les pouvoirs temporel et intemporel semblait, à l’aube de cette année 681, inarrêtable.

C’est dans ce climat fort peu propice que l’annonce d’un nouvel héritier au trône impérial se diffusa officiellement à travers l’Empire empersois. Les Gardiens, réunis au Palais Ephynois, s’étaient rangés derrière la bannière de Serlon d’Orilly, comte de Smaragd et vassal du Duché d’Ousbre, futur Prince Impérial jusqu'à son sacre. Cette décision devait alors être débattue à l’Assemblée d’Ephyne, et toute la noblesse impériale y était invitée.

_________________
Homo homini lupus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Ephyne] La naissance d'un Prince
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Retrahant, Ere impériale :: ¤ Role Play ¤ :: Histoire & Diplomatie-
Sauter vers: