Retrahant, Ere impériale


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Duché de Varsalac : Allégeance du Comté de Brecheflamme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
brecheflamme

avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 10/04/2010

MessageSujet: Duché de Varsalac : Allégeance du Comté de Brecheflamme   Mer 14 Avr - 16:24

Eté 683

La pluie venait de cesser. Le groupe de cavaliers arrivait en vue de la forteresse des Ducs de Varsalac.

Le Comte Duncan en tête était vétu d'une armure en plaques légères. Les dix hommes qui l'accompagnaient étaient équipés eux d'une armure de cuir clouté.
L'étendard bleu de Brecheflamme volait au vent.


"Sergent sonnait du cor pour leur annoncait notre venue. Même si je pense que nous somme attendus depuis déjà quelques jours je souhaite signaler notre venue ce jour à son Excellence."

Un messager était parti en direction du duché il y a quelques semaines pour annoncer la venue du Comte et le Duc Théodore Lizieux avait accordé cette rencontre.
L'homme barbu, bati comme une montagne sonna longuement du cor.

Les hommes attendirent un signal visuel de la part des gardes en faction et partirent au galop vers le grand pont levis qui était ouvert.
L'étendard claquait de plus belle.

Ils traversèrent les petites rues de la ville basse et montèrent en direction de la citadelle. Là ils entrèrent dans une cour pavée où les attendait plusieurs gardes.

Le Comte pris la parole en frappant son poing droit sur sa cuirasse.


"Je suis le Comte Duncan de Brecheflamme, son Excellence doit m'attendre. Je vous prie de me mener à lui promptement".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodore Lizieux

avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Duché de Varsalac : Allégeance du Comté de Brecheflamme   Jeu 15 Avr - 2:04

Il avait fallu plusieurs siècles pour que Beldiane devienne cette vaste cité mêlant le culte aux foires dans une complémentarité extrême. Le mois de juillet annonçait chaque année l'arrivée d'une multitude de forains et autres marchands venant des quatre coins de l'Empersiste afin d'y vendre leurs produits ; c'était aussi l'époque de l'année où les pèlerins prenaient la route et s'arrêtaient dans la ville aux trente clochers - soit autant d'Eglises, chapelles, cathédrales, séminaires et autres lieux marquant la présence de Gaed. La masse grouillante échangeait, priait, se restaurait, sous l'oeil inquisiteur de la Garde ducale, guettant une possible attaque de barbares profitant de cet attroupement de personnes et de richesses.

L'arrivée du Comte Duncun et de ses chevaliers fut donc rapidement remarquée le Capitaine de l'ost de Beldiane ordonna que les étrangers puissent rentrer, sans avoir à craindre quoique ce soit. Afin de leur permettre un accès rapide jusqu'à la haute-ville et ipso facto jusqu'au bastion, la troupe fut escortée par deux gardes montés qui ouvrirent la marche en ordonnant à ce que la foule s'écarte devant eux. La venue, bien que programmée, n'avait été connue que du Duc et de ses commensaux infligeant donc aux soldats une relative surprise.
A dire vrai, ce n'était pas la première rencontre avec les territoires contigus depuis ces dernières saisons, le vicomté de Sritye avait envoyé un émissaire par l'intermédiaire de la Vicomtesse Tiphaine de Nagor qui semblait entretenir une correspondance nourrie avec Son Excellence le Duc de Varsalac.

Dès lors arrivés dans la cour intérieure du bastion, les cavaliers furent invités à céder leur monture aux garçons d'écurie, le Duc ayant décidé d'organiser une rencontre avec ses conseillers et le Comte Duncan. Un valet prit donc le relai sans tarder, conduisant tout le beau monde jusqu'à la salle de réception servant pour les nombreuses cérémonies et rencontres plus ou moins formelles.
La salle n'était point imposante mais richement meublée et tapissée en faisant un lieu d'échange confortable bien que confiné. Conformément au protocole, toutes les armes furent prises à l'exception de celle du Comte pouvant disposer librement armé dans le château tant que la lame ne quitterait pas le fourreau.

Son Excellence le Duc était en grande conversation avec un homme, vraisemblablement un chevalier, portant la livrée de Srinagor ; à n'en point douter, cet homme était important et habitué dès lieu. A l'annonce du Chancelier de l'arrivée du visiteur, les deux hommes se quittèrent laissant tout le loisir à Théodore III d'accueillir son futur vassal, si Gaëd en avait décidé ainsi.

Le saluant d'une poignée de mains chaleureuse, il convia l'assemblée à prendre place autour d'une longue table disposée non loin des fenêtres du château donnant vers l'orient. S'installant en bout de table, il avait à sa droite le Comte et à sa gauche le chevalier, les deux hommes faisant le lien entre le Duché de Varsalac et le reste de l'Empersiste.

Avant de prendre la parole, le Duc se signa d'un geste rapide, accompagnant l'archevêque de Léontine qui venait d'arriver. Homme pieu préférant le formalisme aux paroles, il décida alors d'intervenir face à la quinzaine de personnes invitées à rester.

" Beldiane a connu bien nombre de catastrophes, de tragédies, mais aussi nombre d'événements heureux ; ce jour en fait incontestablement parti. Lorsque mon aïeul Gontran Ier reçut de l'Eglise ces terres, il fit le serment sacré de gouverner selon les valeurs chevaleresques en respectant l'Eglise et ses préceptes. Afin d'arrêter les querelles et de servir une cause noble, il se mit au service de l'Empersiste et chercha à unifier le territoire autour d'un souverain unique disposant de l'autorité nécessaire sur l'ensemble du territoire. Lorsque Dahen de Joux fut sacré, Gontran Ier fut rappelé auprès de Gaëd, ayant rempli sa mission avec piété et dévotion.

Puisque l'histoire n'est que répétition des actes du passé, nous sommes aujourd'hui réunis afin de ramener sur le trône d'Ephyne un homme qui sera capable de nous gouvernés tous, avec autorité et pragmatisme, dans le respect des dogmes et des valeurs. Mais avant de pouvoir prétendre à servir l'Eglise dans le rétablissement d'un Sainte Empire, j'ai l'honneur de pouvoir compter sur un nouvel allié en la personne du Comte Duncan.

Bien évidemment, puisque ce jour est celui de l'établissement d'un contrat vassalique, il me semblait important que tous soient présents afin d'assister et de participer à cette communion. Mais avant que nous ne passions à la commendatio et à l'oscolum, je souhaite céder la parole à celui qui la désirera. "

Se taisant, il porta son regard sur ses invités ainsi que sur Monseigneur Pieyre Arnaud, Archevêque de Léontine qui était en charge de veiller à ce que toutes les formes soient mises pour que le contrat ait forcé aussi bien sur terre que dans les cieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brecheflamme

avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 10/04/2010

MessageSujet: Re: Duché de Varsalac : Allégeance du Comté de Brecheflamme   Jeu 15 Avr - 19:34

Le Comte Duncan se leva, regarda les personnes présentes et pris la parole

"Votre Excellence, votre Eminence, Messires et Gentes Dames. Je suis le Comte Duncan de la vieille lignée des Brecheflamme.
Ce nom et ce titre ont été donnés à mes aieux par l'Empereur il y a bien longtemps quand mon ancêtre fit reculer toute une bande de barbares avec seulement une torche et son épée lors d'un siège qui tournait mal et qu'un mur de l'enceinte principale venait de s'effondrer.

Vous savez tous et toutes que j'ai repris les terres de mes ancêtres il y a peu car je pense que mon destin et d'aider la nation plutôt que de rester sur un fauteuil attendant la mort.

Je suis içi pour prêter allégeance au Duc Théodore Lizieux qui est je pense un homme honnête, courageux et droit. Un seigneur dont notre nation et dont notre religion ont besoin."

Se tournant vers l'Archevèque

"D'ailleurs votre Eminence, notre forteresse est maintenant enfin reconstruite entièrement. Le Cloître intérieur a été restauré mais nous avons un manque de prêtres. Je ne dispose que d'un abbé et c'est loin d'être suffisant pour ma cité.
Donc si certains de vos prêtres pouvaient venir nous aider je serais heureux de les accueillir."

Sur ce, il salua le maître des lieux et se rassit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Duché de Varsalac : Allégeance du Comté de Brecheflamme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Duché de Varsalac : Allégeance du Comté de Brecheflamme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [BELGIQUE] Duché de LIMBOURG
» le comté de CUMBERLAND / CUMBRIA
» DUCHÊNE Jean-Pierre - Maréchal-des-logis - 12e Dragons -
» DUCHÉ de GURGY Etienne-Nicolas - COMMISSAIRE DES GUERRES -
» [Numérisé] Nobiliaire des Pays-Bas et du comté de Bourgogne.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Retrahant, Ere impériale :: ¤ Role Play ¤ :: Histoire & Diplomatie-
Sauter vers: