Retrahant, Ere impériale


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ousbre en flamme, la justice en marche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bayard de Richemont

avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Ousbre en flamme, la justice en marche   Mer 5 Mai - 1:59

L'Ousbre était à feu et à sang. La félonie du marquis de Sheker qui, plusieurs semaines durant, avait refusé tout contact diplomatique. Le duc, dans sa mansuétude, avait chargé le baron Aibrechêne des négociations. La politique ducale, en marge des volontés impériales, imposait une stabilité du duché face à de possibles débordements impériaux. Aibechène devait alors engager des rapports diplomatiques avec ces seigneuries voisines, dont deux d'entre elles, auparavant ousbriennes, avaient fait sécession durant les troubles que l'Empire traversait.

A la pointe de la plume, le comté d'Elsass était de nouveau retourné dans le giron du Duché. Le second sécessionniste n'avait pas donné de nouvelle, ce qui laissait le duc interdit sur la mesure à prendre. Quant à Sheker, il s'agissait de l'affaire du Baron Mandred Thän, qui, malgré les tentatives d'engager la voie diplomatique, s'était vu obligé d'employer la force de l'armée ducale pour faire respecter les voeux du duc.
L'armée frontalière d'Ousbre se déplaça alors jusqu'à Shekeriin, ou un siège débuta. Ce siège avait plus pour but de montrer la puissance de l'armée d'Ousbre que de réellement asservir la cité.

Toutefois, tout ne se passa pas comme prévu. Le siège des armées d'Ousbre ne dura pas. A l'intérieur des murs, le marquis refusait tout dialogue. A l'extérieur, les assaillants se demandaient bien la raison de cet entêtement. Ils ne le comprirent que plus tard, quand les troupes coalisées d'Aquilon et de Sritye déferlèrent de nuit sur les troupes d'Ousbre, non préparé à un tel choc. La bataille fut rapide et sanglante, les troupes d'Ousbre, prises à revers, furent taillées en pièce. La débandade fut rapide, et nombre de nobles du duché y perdirent la vie.

La nouvelle de se massacre monta jusqu'à Richemont, ou les armées ducales étaient stationnées. D'autres nouvelles venaient de tout le duché. Alerté lui aussi par cette défaire militaire, le Duc de Varsalac en avait profité pour raider une des cités du duc. Les armées frontalières avaient été décimées, et personne n'avait de nouvelles des nobles barons d'Ousbre qui organisaient le siège de Shekeriin. Après une minute, ou le duc laissa place à l'immense douleur qui le submergea, une colère noir le submergea.

Le lendemain, les armées de Richemont sortaient des murs de la forteresse ducale. Le sang avait coulé en Ousbre. Il était temps qu'il coule chez ses voisins.


Dernière édition par Bayard de Richemont le Mer 5 Mai - 2:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bayard de Richemont

avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Ousbre en flamme, la justice en marche   Mer 5 Mai - 2:12

Le duché de Varsalac fut la première cible, et parmi celui-ci, Beldiane, son joyau. Le Duc d'Ousbre voulait, cette fois-ci, frapper fort, et montrer à ses voisins que l'on ne pourrait chasser sur ses terres sans en subir désormais ses foudres.

Le Duc de Varsalac avait agi en opportuniste, profitant de la déconfiture de l'armée frontalière d'Ousbre pour régler un des comptes qu'il avait avec un des sires d'Ousbre. La ville d'Ameryte avait été pillé, brûlée, et sa population déportée à Beldiane. Il était temps de faire regretter à ce Duc son appétit pour la roublardise.

Les armées ducales s'arrêtèrent dans les campagnes de Beldiane. Les cor de guerre sonnèrent, les bannières d'Ousbre et de Richemont s'élevèrent vers le ciel. Puis, le silence. Un coup de tambour, des trompettes. Puis, une charge. Les lourds murs de Beldiane n'arrêteraient pas la fureur vengeresse de l'Ousbre. La porte ne résista pas au bélier de guerre. Les portes s'ouvrirent, fracassée, et bientôt les troupes d'Ousbre pénétrèrent dans la ville, l'arme au poing. La bataille se transforma en combat de rue, les hommes de l'Ousbre avançant en nettoyant les ruelles, frappant hommes, femmes, enfants portant des armes. Les cors de guerre de l'Ousbre sonnèrent, encore, et encore. Le cor ne s'arrêta qu'au lendemain, ou les troupes d'Ousbre se retirèrent avec or et esclaves, tandis qu'une aube rouge se levait d'entre les collines du duché de Varsalac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bayard de Richemont

avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Ousbre en flamme, la justice en marche   Mer 5 Mai - 2:31

Les hommes d'Ousbre, ragaillardi par leur victoire sur le duché de Varsalac, se décidèrent à laver l'affront qui leur fut fait et partirent pour le lieu de leur humiliation, Shekeriin.

Cette fois-ci, l'armée d'Ousbre était bien plus nombreuse, mieux équipée, et préparée. Le capitaine ordonna la mise en place de sentinelles, pour prévenir toute aide extérieure. Cette fois-ci, Ousbre serait prêt, et Shekeriin tomberait. Les bannières d'Ousbre flottaient fièrement au pied des murs. Cette fois-ci, il n'y aurait pas de quartier, pas de pitié. Les hommes de l'Ousbre traversèrent le charnier dressé à la va vite par les hommes de Shekeriin, à la recherche des corps des nobles perdus lors de la bataille. Aucun corps ne fut retrouvé.

Officiellement, les barons étaient tombés au champ d'honneur, l'arme à la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bayard de Richemont

avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Ousbre en flamme, la justice en marche   Mer 5 Mai - 2:41

Shekeriin tomba à son tour sous les coups de l'armée ducale. Celle-ci, bien que sorti partiellement affaiblie, était de nouveau vainqueur, et avait lavé l'affront qui lui avait été fait dans le sang. Les portes défoncées et les hommes pendus aux entrées de la cité étaient un message cruel à quiconque s'en prendrait à l'Ousbre et à ses vassaux.

Restait encore Aquilon, le plus féroce adversaire qu'aurait à affronter Ousbre. Cette fois-ci, la victoire n'était plus assurée, mais l'honneur réclamait que la guerre soit portée sur les terres du Duc d'Aquilon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bayard de Richemont

avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Ousbre en flamme, la justice en marche   Mer 5 Mai - 2:56

Finalement, l'armée d'Ousbre dressa le siège devant la cité ducale d'Hotgür, ennemi déclaré d'Ousbre. Il s'agissait là de la dernière étape dans la croisade entreprise par le Duc Bayard de Richemont pour assurer la sauvegarde de ses terres. Le vicomté de Sritye avait été mis de côté, le conseil de guerre d'Ousbre le considérant comme un passage possiblement trop cher en vie humaines et en matériel. Le duc d'Aquilon y aurait sûrement posté une armée de défense, et la cité ne revêtait qu'un maigre avantage stratégique. Bien que la vicomtesse était une alliée déclarée d'Aquilon, le duc de Richemont pensait que si Hotgür tombait, alors le duché, à genou, ne représenterait plus un danger, et, par là même, ses alliés s'évaporeraient.

Seul l'armée d'Hotgür semblait fédérer ces nobles, c'était donc là qu'il fallait frapper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bayard de Richemont

avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Ousbre en flamme, la justice en marche   Mer 5 Mai - 3:02

Les portes d'Hotgür tombèrent et les armées se firent face. L'entêtement des armées d'Ousbre sembla un instant disparaître lorsqu'ils contemplèrent l'armée d'Hotgür. Ils étaient nombreux. A vue de nez, il était impossible pour les hommes de l'Ousbre de définir avec précision leur nombre, mais ils semblaient plus nombreux qu'eux. Plus nombreux, et mieux entraînés. Les hommes du duché d'Aquilon étaient connus au travers de l'Empire comme étant de féroces guerriers. La bataille prométait d'être sanglante.

Malgré tout, l'ordre fut donner de charger. Quel qu'en soit l'issu, Gaed donnerait la victoire au plus méritant. Ousbre y jouait son avenir. En cas de défaite, le duché d'Aquilon aurait tôt fait d'écraser le plus vieux duché de l'Empire.

La guerre civile allait prendre un tournant, quel qu'il soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bayard de Richemont

avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Ousbre en flamme, la justice en marche   Mer 5 Mai - 3:22

La bataille fut violente et sanglante, et bon nombre de gens de l'Ousbre y laissèrent la vie. Les rangs d'Ousbre furent d'entrée de combat clairsemés par les pluies de flèches de défenseurs, retranchés sur les murs, dans les maisons, derrière des barricades, dressées à la hâte. Les fantassins de l'Ousbre durent avancer contre cette pluie d'acier, retranchés derrière leurs boucliers, avançant sans s'arrêter tandis que les leurs tombaient les uns après les autres.

Puis se fut la charge, la mêlée, tandis que les archers de l'Ousbre ripostaient, tentant de couvrir leurs hommes au front. La bataille se diffusa dans toute la cité. L'armée d'Ousbre prises par endroits en tenaille, subissait de lourdes pertes, et la situation sembla à plusieurs moments intenables.

Toutefois, Gaed semblait guider l'Ousbre, et lui donna la victoire. Une victoire amère toutefois, car les armées de l'Ousbre s'en trouvaient atrocement diminuées.

Bayard de Richemont donna alors l'ordre à ses soldats de laisser sains et saufs ceux qui s'étaient réfugiés dans les lieux de culte. Gaed, le saint protecteur de l'Empire, ne verrait pas ses temples souillés par de pieux gaediens. Il fut aussi ordonné que l'ont tempère le pillage et les effusions de sang. La ville était prise, la victoire d'Ousbre était acquise.

L'armée d'Ousbre se retira le lendemain. Une missive fut laissée à l'adresse du Duc d'Aquilon, écrite de la main du vainqueur, le Duc d'Ousbre.

Citation :
"A mon cher ami, le Duc d'Aquilon,

Lors de notre dernière entrevue à Ephyne, vous vous êtes rangé du côté de Serlon d'Orilly, tout en assurant votre désir de paix. Quel fut mon désarroi en apprenant votre coup d'éclat militaire contre mes vassaux à Shekeriin ou, sans crier gare, vous avez bondit tel un loup sur mes hommes, les taillant en pièce sans la moindre chance de salut.

J'ai longuement hésité sur la ligne de conduite à prendre. De par votre rang de Duc et votre attachement à la paix impériale, j'ai assuré la préservation d'Hotgür et de vos biens. Toutefois, Ousbre espère que désormais, votre armée étant mise à bas, et vos alliés d'un jour châtiés, vous réfléchirez à deux fois avant d'entreprendre vos nouvelles escapades en Ousbre.

Sachez qu'aucune représaille ne sera entreprise sur vos terres et envers vos vassaux.

Même si la victoire est mienne, le fait qu'elle le fut au prix de la vie de pieux Gaediens me remplis de peine.

Bien à vous, mon cher ami,

Bayard de Richemont,
Duc d'Ousbre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bulwaël
Donne ton prix d'abord.
avatar

Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: Ousbre en flamme, la justice en marche   Mer 5 Mai - 12:38

" RAAAAAHHHH " Dans un cri de rage Bulwaël passa sa lourde épée au travers d'un soldat portant les couleurs du duché d'Ousbre. Cela faisait quelques heures que les troupes imposantes du duc de Richemont s'étaient massées autour de la citée. C'était une armée digne d'un duc pensa Bulwaël avec un petit sourire en coin. La porte tomba rapidement sous la véhémence des coups portés par les assaillants; (peut-être aussi que le bois était pourri) et laissa maintenant ouverte, déferler dans ce goulot d'étranglement une nuée de fer et de chair qui taillait tout ce qui se présentait à elle. Les deux armées étaient de forces égales mais peu à peu les hommes d'Ousbre prirent l'avantage, les épéistes n'avaient pas besoin de munitions et les archers du duc d'Aquilon devant une bataille de cette ampleur furent peu à peu à court de flèches. Bulwaël qui était au cœur de la bataille comme tout homme de la maison Rrotk qui se respecte ordonna à ce qu'on se repli dans les haut quartiers de la ville.

" Sonnez le cor, qu'on se repli sur l'église et sur mon fort. "

Les rues étaient remplies de cadavres des deux bords, la pluie naissante commençait à nettoyer les pavés souillés par le sang et la boue des combats. Puis la bataille prit fin, on entendit le cor de guerre d'Ousbre appelait le rappel. Bulwaël qui était auprès de ses hommes blessés comprit que le pillage général n'aurait pas lieu. C'était une journée sombre pour Aquilon et une honte qui s'abattait sur la famille Rrotk, la missive reçut par Bulwaël lui fit faire dans un premier temps un bond monumental.

" Mon cher ami...blablabla...prôner la paix...blablabla....pas de représailles. " Le duc ne sut si il devait haïr ce duc qui lui étalait sa clémence ou tout simplement respecter l'homme pour avoir épargné la mort d'innocents, mais ce qui était sur c'est qu'il n'était pas une puissance à négliger dans le royaume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keoren

avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 06/04/2010

MessageSujet: Re: Ousbre en flamme, la justice en marche   Mer 5 Mai - 12:58

Le soleil avait beau être a son zénith, on aurait put tout aussi bien pensé que cet astre de lumière était la lune, tant les fumées qui s'échappaient de Shekeriin obscurcissait le ciel. Ils s'étaient crut sauvé, et maintenant ils comptaient leurs morts, cherchaient leurs disparus. Ce qu'il restait de la milice, ceux qui n'avaient été que légèrement blessé durant la bataille, et ceux qui défendaient le marquis, réfugié dans le fortin, aidaient les citoyens que l'Ousbre n'avaient pas jugé utile d'emmener de force.

Pour ne rien arranger, le mur ouest, fragilisé durant le siège par manque d'entretiens, avait cédé face aux inondations qui menaçaient chaque année la ville. Le morale du peuple était tombé plus bas que terre, mais il allait falloir se ressaisir, car les barbares du sud ne manqueraient certainement pas de saisir ce moment de faiblesse pour déferler sur les terres du marquis.

Un messager avertit le marquis que son nouvel ami avait subi le même sort, quoique l'Ousbre avait épargné sa cité, se contentant d'éradiquer tout menace militaire. Keoren renvoya donc le messager, lui confiant une lettre, afin de statuer si leurs relations avaient souffert de cette cuisante et amère défaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ousbre en flamme, la justice en marche   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ousbre en flamme, la justice en marche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La marche en avant
» quelqu'un a t-il deja essayé l'hypnose? sa marche?
» Des propos qui choquent: sida ... justice immanente?!
» MARCHE CITOYENNE ET UNITAIRE CONTRE L'INDUSTRIE DE LA FOURRURE
» le billet de L'équipe de Sos Justice et Droits de l'Homme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Retrahant, Ere impériale :: ¤ Role Play ¤ :: Histoire & Diplomatie-
Sauter vers: