Retrahant, Ere impériale


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 "Au Rat Pénitent."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vasyan
Alias : le tarin
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 05/05/2010

MessageSujet: "Au Rat Pénitent."   Dim 27 Juin - 3:51

L'auberge ne s'était pas encore totalement remise de la bataille devant Amaray. Les soldats survivants vinrent fêter leur victoire et rendre hommage à leurs frères tombés au combat alors que la populace se massait en nombre pour s'enivrer. La joie, la victoire et la boisson causèrent des bagarres d'ivrognes d'une ampleur encore jamais vue, en particulier dans ce ghetto puant qu'était le quartier des tanneurs. Le tavernier s'efforçait de remettre son mobilier et sa devanture en état.

Le père Vasyan venait rarement dans ce quartier de la ville, l'endroit ressemblait à une cour des miracles et une fois la nuit tombée, la milice elle-même refusait de s'aventurer dans ces lieux. La zone était peu étendue mais les ruelles recelaient de tout, tantôt luxueuses pour qui pouvait fortuné, tantôt dangereuses pour qui ne pouvait pas. Vraiment, ces quelques édifices étaient la honte de la ville. Pourtant un homme avait demandé à parler au père Vasyan en ces lieux : la Taverne du Rat Pénitent. Tripot mal fâmé pour tanneurs au mieux, repaire de meutriers au pire.

Près de cinquante hommes d'armes avaient été mobilisés pour cette mission, certains bloquaient les accès connus de la zone pendant que d'autres faisaient évacuer les rues. Le père Vasyan, bien escorté, arriva devant l'auberge.

"Capitaine, faites évacuer ce... cette taverne. La bonne majorité des occupants a dû réintégrer son logis lorsque nous sommes arrivés, il est probable que notre hôte soit déjà seul. Dans le cas contraire, veuillez demander aux personnes présentes laquelle a demandé à me voir.
Et pour l'amour de Gaëd, ne frappez personne, évitons de maltraiter notre homme par erreur.
Quand vous l'aurez trouvé, faites moi entrer. J'ai hâte d'entendre ce qu'il a à me dire."

Cinq soldats entrèrent, deux d'entre eux en sortirent quelques secondes plus tard, l'un portant à moitié un homme au visage tuméfié. Le deuxième s'adressa au père Vasyan pendant que son comparse posait son fardeau à même les pavés :

"Cet ivrogne n'a pas quitté la taverne, il était trop saoul pour ça et quand il nous a vus entrer, il s'est jeté sur nous. Alors on l'a frappé et nos gants de plates l'ont... enfin, vous comprenez, ça ne pouvait pas être l'homme que vous vouliez voir. Et... il y a un autre homme là-dedans, je crois que c'est celui-là qui vous attend."

Vasyan considéra un instant le poivrot étendu dans la ruelle puis se retourna vers le garde et entra dans la taverne. A l'intérieur, il chuchota au capitaine :

"Sortez, je pense qu'il veut une entrevue privée. Laissez un homme à l'entrée, qu'il s'assure que je reste en vie. Si ce n'est pas le cas, vous et l'Abbé saurez quoi faire."

Les trois soldats restants se dirigèrent vers l'extérieur, l'un d'eux restant à côté de la porte alors que le père Vasyan se rapprochait de son invité.

"Je suis le Vidame Vasyan, bourgmestre de Saransk. Je me suis assuré que nous ne serions pas dérangés et que vous pourriez parler sans crainte. A la fin de cette entrevue, mes hommes vous feront escorte hors de notre ville - si vous le souhaitez, bien sûr-.
Ceci dit, je vous écoute."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serlon d'Orilly
Mon cul sur ton trône.
avatar

Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: "Au Rat Pénitent."   Dim 27 Juin - 4:30

Lysandre de Flor s’était don retrouvé seul dans l’auberge, désarmé par les hommes du vidame. Sa belle épée bâtarde, son épée courte et même son poignard lui avait été ravi. Même ses hommes avaient été chassés du lieu. Hugald, celui qui se faisait pour un ivrogne, avait pensé tromper la vigilance du guet, mais sa tentative ne s’était soldée que par quelques coups dans la face. Bref, il était bel et bien seul. Et à découvert, qui plus est. Tout le monde connaîtrait, à présent, son identité, ce qui concluait une bonne fois pour toute sa noble carrière d’agent dans le comté de Sanilve. Cet ancien membre de la garde impériale n’était pas à l’aise. Il ingurgita une gorgée de l’ignoble rosée que l’on servait dans cet établissement, pour faire passer la douleur à venir que lui vaudrait ce demi-échec, et offrit son sourire le plus amer au vidame.

« Je suis Lysandre de Flor, émissaire de l’empereur. J’aurais préféré une rencontre plus discrète… » Il jeta un regard mystérieux à la pièce chichement éclairée, remettant avec élégance sa cape de mauvaise facture en place. Il ne faisait aucun doute que cet être faisait partie de cette armée de courtisans-pirates qui gravitait autour du trône impérial. Les sbires de Serlon, en quelque sorte. Ce dernier faisait partie de l’espèce la plus crapuleuse de cette armée. C’était un ancien garde impérial fidèle, un de ces hommes qui avaient été épargnés par l’empereur du fait de leur loyauté et des services que ces derniers pouvaient rendre à la couronne. Un espion aristocratique, en somme.

« Messire le vidame, vous savez que la situation est des plus critiques entre nos deux… entités politiques. Hélas, il semblerait que vous ayez refusé l’offre que vous fit l’Empereur et que certains des vôtres allèrent même jusqu’à nier les droits de la maison d’Orilly sur le trône d’Ephyne. Ces actes de bravoure sont tout à votre honneur, mais ils ont énervé en plus haut lieu. L’Empereur est furieux et nous savons que vous ne pourriez point endurer une autre victoire comme Amaray.

Sanilve est perdu et vous n’avez plus de seigneur, c’est pour ça que j’ai été envoyé auprès de vous, qui semblez être le plus prudent de tous les seigneurs rebelles de Dermak. Sachez qu’il n’est pas trop tard pour déposer les armes et vous soumettre. Si aucun accord n’est trouvé, toutes les forces de l’Empire se jetteront sur Sanilve comme des chiens de guerre. Les soldats seront aussi nombreux que des sauterelles, et Dermak finira dévoré. Le bon peuple de cette terre n’a pas à mourir à cause de quelques dissidences que nous pourront, j’en suis persuadé, défaire. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vasyan
Alias : le tarin
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 05/05/2010

MessageSujet: Re: "Au Rat Pénitent."   Dim 27 Juin - 12:22

"Des rumeurs nous sont parvenues... Un de vos Ducs aurait échappé de peu à la mort lors de sa dernière entrevue avec les Ephynois. Et nous sommes en guerre. Loin de moi l'idée de douter de votre bonne foi mais ces deux raisons m'incitent à la prudence.
Ainsi donc l'Empereur vous a envoyé pour parler de paix..."

Le père Vasyan tira une chaise crasseuse et s'assit face à son hôte.

"Trop d'hommes sont morts pendant cette guerre, de vrais Gaëdiens pour la plupart, il est temps d'y mettre fin. Je suis disposé à entendre votre offre, dites m'en plus sur les conditions de paix fixées par Ephyne.
Mais avant cela, votre Empereur a-t-il pris des dispositions pour faire cesser les attaques ? Plusieurs de vos seigneurs ont juré de réduire ce Comté en cendres, seront-ils réfrénés le temps que nous trouvions une solution diplomatique à ce conflit ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serlon d'Orilly
Mon cul sur ton trône.
avatar

Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: "Au Rat Pénitent."   Dim 27 Juin - 23:17

Flor se détendit un instant, s'accordant une poignée de secondes, privilège des ambassadeurs qui viennent faire les propositions de leurs seigneurs, mais également moratoire. En effet, une proposition un peu trop osée avait souvent été reçue avec beaucoup de fougue par certains interlocuteurs, qui ne tardèrent pas à faire décapiter le pauvre messager.

"Mon seigneur l'Empereur veut que le comté patronnalien de Sanilve retourne dans le giron de l'Empire et que son comte fasse hommage à l'Empereur, qu'il reconnaisse son statut devant les hommes et sous les yeux de Dieu. De plus, la capitale ne devra pas redresser ses murailles avant dix ans et, en symbole de l'allégeance faite à nouveau à l'Empire, que le comté de Sanilve offre des tributs réguliers à Sa Majesté l'Empereur.

De plus..." L'émissaire hésita. Personne n'avait été très sûr de cette condition, et il ne se sentait pas de s'essayer à l'imposer. On savait tous à quel point la présence du Saint Patron comptait pour ce comté, qui avait basé sa déclaration d'indépendance sur l'accueil fait au représentant de Gaed sur terre. "De plus, l'Empereur vous demande de reconnaître que le Saint Patron ne peut exercer son patronat saint en dehors de la cité de Gaed, Ephyne la Pieuse."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vasyan
Alias : le tarin
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 05/05/2010

MessageSujet: Re: "Au Rat Pénitent."   Lun 28 Juin - 1:01

Vasyan inspira profondément, la paix était en vue. Les conditions avaient été établies, elles étaient prévisibles aussi le vieil homme avait-il déjà réfléchi à ce qu'il répondrait. Il se pencha vers son invité :

"Vous savez, Monsieur de Flor, nous ne souhaitons pas voir la guerre se poursuivre. D'ailleurs nous n'avons jamais souhaité autre chose que la paix. Vos conditions me semblent honnêtes, pour un vainqueur. Mais avez-vous réellement gagné quoi que ce soit ?

C'est pourquoi je me permettrai de refuser votre offre.

Voyez-vous, nous avons bâti ce Comté sur l'idée d'un état libre, soumis à l'autorité du Saint Patron et, par son intermédiaire, à la volonté de Gaëd. L'Unique nous a prouvé son soutien, Il nous a aidés à vaincre vos osts alors que nous étions en sous-nombre. Cette terre et son peuple sont bénis, le Saint-Patron doit rester à Sanilve.
Nous somme indépendants, nous ne reconnaîtrons pas l'autorité de votre Empereur et nous ne réintegrerons pas l'Empersiste. Nous avons mérité, je pense, une paix blanche. Vous ne gagnerez rien à poursuivre ce conflit si ce n'est un autre monceau de cadavres empersois. Le siège de nos villes sera long et, pour vous, meurtrier. La guerre a englouti nos richesses, vous n'aurez rien à piller.

Je rejette votre offre et vous propose en échange une paix sans conditions ou, du moins, une trêve. Notre peuple survivra à cette guerre et votre Empereur pourra se vanter d'avoir vaincu notre Comté après en avoir détruit la capitale. Son honneur et son aura seront préservés."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serlon d'Orilly
Mon cul sur ton trône.
avatar

Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: "Au Rat Pénitent."   Mar 29 Juin - 17:38

Cette alternative ne ferait pas plaisir à son empereur. Flor pensa essayer de changer la proposition de son vis-à-vis, mais il abandonna. Après un petit silence amer, l'ambassadeur lui répondit.

"L'Empereur ne sera pas heureux de cette réponse. Si vous n'acceptez pas notre proposition, cette terre risque d'être entièrement détruite."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vasyan
Alias : le tarin
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 05/05/2010

MessageSujet: Re: "Au Rat Pénitent."   Mar 29 Juin - 23:01

"Votre 'Grand Généralissime des Forces Impériales' nous a déjà énoncé ce type de menaces creuses. Ses hommes sont maintenant enterrés devant Amaray.
Vous avez eu une chance de nous abattre lorsque nous tremblions face à vos légions, elle vous a échappé. Désormais, nous ne tremblons plus. Persistez dans cette voie et ce Comté sera votre cimetière.

Nous vous offrons la paix, si votre Empereur désire plus, il devra le prendre par la force. Nous ne nous soumettrons pas à ses exigences."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Au Rat Pénitent."   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Au Rat Pénitent."
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour être pénitent, il faut vivre dans le gémissement et le regret
» Sublimation de la neige
» Litanies des Pécheurs pénitents

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Retrahant, Ere impériale :: ¤ Role Play ¤ :: Auberge-
Sauter vers: