Retrahant, Ere impériale


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le siège d'Ephyne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vertignol de Sévignac
Trop modeste pour être très fier.
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 23
Localisation : Sur du sable
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Le siège d'Ephyne   Dim 27 Juin - 23:19

Ainsi, l'heure de gloire de Vertignol de Sévignac était arrivée. Son armée s'était mobilisée avec grande vitesse lorsque la nouvelle lui parvint que les forces de l'empereur avaient été défaites en Sanilve, et en un temps record, une masse grouillante de soldats caparaçonnés s'extirpa de la cité du seigneur opportuniste. A leur tête, le seigneur Vertignol lui-même, ainsi que son fils Léonidas menaient la marche sur de fringants destriers. La marée étincelante quitta les montagnes du Nord et traversa le territoire en trois jours. Les hommes de Sévignac, habitués à la randonnée montagnarde et au climat rude, étaient endurants et se déplaçaient à un rythme exceptionnel. Ils étaient, de plus, motivés au plus haut point par le discours que leur avait livré Vertignol avant leur départ : ils allaient sans coup férir mettre un terme au règne illégitime de Serlon, et rien ne les entraverait. Pour un tel fait d'armes, Vertignol avait même sommé son fils de l'accompagner afin qu'il mène les hommes à la bataille. Les stratégies et tactiques avaient été étudiées en profondeur, et rien ne semblait pouvoir arrêter la volonté de fer des Sévignois. Rien, sauf leur nombre plutôt réduit. Seulement vingt mille hommes partirent guerroyer, mais d'après les renseignements de Vertignol, la défaite de Serlon en Sanilve allait leur faciliter grandement la tâche.

Ils arrivèrent à Ephyne après une longue marche, encerclèrent promptement la cité et attendirent le moment propice au lancement de l'attaque. Lors de cette manoeuvre, une troupe de lanciers ayant quitté la cité fut arrosée de traits, puis achevée par les épéistes de Vertignol. Ce qui semblait de premier abord n'être qu'une troupe de mercenaires aux ordres d'Ephyne se révéla être l'escorte de l'épouse de l'Empereur. Cette dernière, agrippée par les hommes du seigneur, fut amenée devant Vertignol qui éclata d'un grand rire.

"Ah ! C'est le destin qui vous a fait quitter cette cité, Madame ! Ne vous inquiétez pas, vous serez bien traitée... même si cela dépendra également de l'attitude de votre mari."

Un rictus déforma les traits du seigneur. Il avait maintenant en sa possession une carte ô combien précieuse qui allait changer la donne pour de bon. Il dépêcha hâtivement un héraut portant le drapeau blanc aux portes de la cité; il apprendrait la nouvelle à Serlon, en précisant que le seigneur de Sévignac n'hésiterait pas à sacrifier son otage si sa ville ou lui-même étaient cible de représailles.

Vertignol renifla. Maintenant qu'il avait la femme de l'empereur, il ne craignait rien de sa part... mais il fallait malgré tout la mettre en sécurité. Il partit, accompagné d'une centaine d'hommes à cheval, avec pour destination Sévignac, laissant son fils commander les hommes assiégeant la cité.

Il lui fallait maintenant réfléchir à quel usage il pourrait faire d'un tel otage. Il pouvait même aller jusqu'à demander la reddition de Serlon, si le siège échouait ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serlon d'Orilly
Mon cul sur ton trône.
avatar

Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: Le siège d'Ephyne   Lun 28 Juin - 0:09

L'Empire, et notamment Ephyne, n'avait pas à se plaindre au niveau de la pénurie de ses soldats. Serlon, qui était devenu d'un naturel prudent voire suspicieux, avait gardé quelques lances dans la capitale, au cas où sa campagne dans le comté de Sanilve ne provoque de nouvelles velléités auprès des hauts barons de l'Empire, lesquels n'hésiteraient pas à les renverser, lui et sa maison, s'ils voyaient les garnisons éphynoises vides. Plusieurs de ces princes avaient déjà profité de l'occasion, pensant sûrement Ephyne exsangue. La défaite d'Amaray avait certes porté un sérieux coup aux armées impériales, mais Serlon n'avait pas dit son dernier mot.

Cependant, à l'enlèvement de sa femme, ça, il ne s'y attendait pas. Et la nouvelle le laissa sans voix. Bien avant qu'on ne lui fasse parvenir le message de Sévignac quant à la capture de l'impératrice, ce dernier avait déjà rassemblé une armée pour écraser ce félon et ses sbires du nord. Le combat avait été douloureux, mais ses vassaux en étaient sortis victorieux, protégeant une nouvelle fois Ephyne. Cette attaque, bien que mal préparée car sûrement lancée sur un coup de tête, sur quelques rumeurs à propos des combats lointains qui se déroulait à Sanilve. Mais la capture de l'impératrice, par contre, avait frappé au coeur le vieil empereur, qui craignait, à présent, pour la vie de la mère de ses enfants, les princes et la princesse. Voilà qu'on s'en prenait même à sa famille !

D'abord, il ne crut pas à la nouvelle, pensant que l'impératrice d'Empersiste était déjà loin, accompagnée par les hommes de Nagor pour assister à la communion de son neveu. Pourtant, une centaine de cadavres retrouvés dans le charnier de feu le champ de bataille portaient les couleurs de la vicomtesse de Srytie, et d'après leur allure, c'étaient bien les chevaliers qui avaient pour charge la protection de l'impératrice jusqu'au duché d'Aquilon. Furieux, ensuite nerveux, l'Empereur rugit à ses hommes d'envoyer tous les messagers possible jusqu'à sa belle-soeur, pour savoir si son impériale épouse se trouvait au près d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le siège d'Ephyne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Papier] Siège de Péronne 1536 :armes des intervenants
» le siège d'EADS bientôt à Toulouse?
» Sept évêques prêts à déclarer le Siège vacant
» Siège de la Sagesse (III)
» Le patron de la NASA sur un siège éjectable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Retrahant, Ere impériale :: ¤ Role Play ¤ :: Histoire & Diplomatie-
Sauter vers: