Retrahant, Ere impériale


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Alkmeenon, l'avancée barbare en Empersiste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nekhron

avatar

Nombre de messages : 4
Localisation : Duché d'Aquilon, Alkmeenon
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Alkmeenon, l'avancée barbare en Empersiste   Lun 28 Juin - 20:04

Qu'est-ce qu'Empersiste ? Les empersois eux-mêmes n'étaient pas d'accord quant à la réponse à donner à une telle question. Une modeste gens répondrait un havre de paix, une protection moyenne pour leur faiblesse. Les élites dirigeantes, elles, avanceraient qu'Empersiste n'est autre que l'avenir de l'Homme, et accessoirement leur territoire, leur Empire. Quelque soit la conception retenue, les étrangers eux ne voyait qu'un vaste terrain de jeu et une source d'enrichissement éternelle. Pourquoi le seul fait immuable dans les chroniques impériales n'était autre que les invasions barbares qui déferlaient sans prévenir sur l'Empire chaque siècle ? Alors que les Empereurs chutaient comme les feuilles en automne, les barbares ne faisaient jamais défaut : malgré les racontars populaires, les barbares avaient plus de parole que les dirigeants du dernier rempart contre les bêtes, et ils n'oubliaient jamais trop longtemps de rendre visite. Néanmoins, pendant une décennie, les incursions barbares s'étaient réduites, au point que la menace d'au-delà des frontières s'estompe dans les esprits de tous. Les hauts dignitaires et conspirateurs de l'Empire s'en félicitaient, ayant une menace de moins à prendre en compte, donnée non négligeable dans une période de renversement politique continue. Certains osaient même chanter que la force de l'Empire avait définitivement détourné les appétits des hordes. Grossière erreur, mais pardonnons aux esprits faibles.

Une observation un peu plus attentive des contrées de l'Empire aurait permis de faire taire ces élans. Mais comment contrôler les passages sur un territoire gigantesque lorsque ses dirigeants s'efforcent d'assouvir leurs ambitions de pouvoir au détriment d'autres Seigneurs. La guerre des Duchés, terrible époque pour les petites mains, n'est qu'une aubaine pour les barbares avides de pillages faciles dans les coins reculés de l'Empire. C'est ainsi que plusieurs petites bourgades du pays avaient été mises à sac, sans que la moindre rumeur parvienne à l'ivrogne du village voisin, et de ce fait, jusqu'aux Cours royales. La guerre s'était révélée être un masque parfait pour les méfaits des barbares qui n'avaient même plus besoin de venir en nombre important. Les pillages étaient aisés, rapides, mais de moins en moins profitables. La guerre affaiblissait la plupart des villes qui devaient soutenir les efforts de guerre de leurs Seigneurs contre leurs propres frères. C'est pourquoi il fut décidé au sein de quelques hordes de s'implanter durablement en Empersiste pour frapper plus efficacement les empersois apeurés.

L'heureuse élue fut une cité proche de la frontière, coupée d'Empersiste mais aussi de son propre Duché. Le Seigneur de ladite, par ses choix politiques et religieux avait délibérément rompu tout contact avec la tête dirigeante du Duché. Choix peut être louable pour cet homme, mais qui allait conduire à la perte de sa propre ville. Prendre Zmeya n'avait constitué aucune difficulté : des hommes peu entrainés, la peur au ventre face à un adversaire inconnu, une formalité pour la horde ayant décidé de prendre un pied à terre en Empersiste. Toute la population fut massacrée, et les échanges avec les cités voisines étant inexistants, aucun bruit, aucune rumeur : la présence barbare dans l'Empire même était inconnue aux yeux de tous.

La cité d'un goût atroce fut mise davantage en adéquation avec les mœurs environnantes : les temples furent rasés, de même que certains bâtiments inutiles à une vie guerrière mais réclamés par les petites gens « civilisées » de l'Empire. L'essentiel fut retenu, à savoir des forges, des camps d'entrainement, et évidemment une taverne à faire pâlir d'envie les Cours royales. Tout convergeait vers une cité optimale, prête à former les nouveaux nés à la guerre. Malgré les descriptions faites des barbares, l'intelligence n'était pas absente de leur esprit, en tout cas pas de leur chef.

Nekhron, le Démembreur, le Mangeur d'enfants, les pseudonymes ne manquaient pas. En tout état de cause, Nekhron se différenciait des autres barbares par son sens pratique plus affiné, ce qui lui avait sans nul doute permis de prendre la tête d'une modeste horde. Celui-ci ne reniait pas les distractions qui collaient à la peau des hommes non civilisés, les beuveries, les femmes, les massacres, surtout les massacres. Mais ce barbare avait une carrure autre, et ses hommes lui donnaient leur entière loyauté pour cela. Grâce à lui, les simples barbares juste bons au combat poursuivaient sans relâche leur avancée. Nekhron quant à lui savait pertinemment que sa présence ne devait pas trop attirer les regards. C'est sur ce point où ce chef de guerre s'illustra en osant aborder officieusement certains haut dignitaires de l'Empire : il savait pertinemment que les Seigneurs étaient prêts à masquer la vérité à l'Empire, ayant par là même une force libre et anonyme qui pouvait les servir, du moment que leurs coffres soient assez remplis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Alkmeenon, l'avancée barbare en Empersiste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Traditions barbare
» Le coran livre barbare hein ??Et la bible ??
» Claude Lévi-Strauss, Qui est barbare ? (Y a-t-il des civilisations "supérieures" ?)
» [Fiche] H.P. Lovecraft
» Goliath

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Retrahant, Ere impériale :: ¤ Role Play ¤ :: Grandes Quêtes & Petites Racontôtes-
Sauter vers: